Ligue 1OMPierre MénèsPresse

OM : Pour Pierre Ménès, Garcia a fait passer un message à ses dirigeants

Tenu en échec sur sa pelouse du Vélodrome par une valeureuse équipe de Monaco, l’Olympique de Marseille n’avance pas après deux revers cuisants dans les coupes nationales. Une nouvelle fois titulaire à la pointe de l’attaque marseillaise, Lucas Ocampos s’est battu comme un beau diable mais ce poste n’est pas le sien. En laissant de nouveau Mitroglou et Valere Germain sur le banc des remplaçants, Rudi Garcia a semblé vouloir interpeller ses dirigeants.

« L’OM n’avance sur rien. »

C’est en tout cas l’avis de Pierre Ménès qui sait que l’OM doit faire bouger les choses sur ce poste lors du mercato : « Quant aux Marseillais à qui on promettait l’enfer, ils n’ont pas évolué dans un climat aussi hostile qu’attendu. Sauf peut-être après le coup de sifflet final lorsqu’ils sont allés – assez courageusement il faut le dire – à la rencontre de leurs supporters. L’OM a ouvert le score sur un bon tir de Lopez sur lequel Benaglio est assez catastrophique mais a ensuite souffert de l’absence d’un avant-centre. Tout comme Monaco. D’ailleurs, si l’une des deux équipes avait joué avec un bon avant-centre, je pense qu’elle aurait remporté ce match. Maintenant, on constate que l’ASM est en train d’avancer à grands pas sur le dossier Batshuayi pendant que l’OM n’avance sur rien. En laissant Mitroglou sur le banc et en ne faisant entrer Germain que dans les arrêts de jeu, Garcia a peut-être aussi voulu montrer à ses dirigeants l’absurdité de la situation, » a écrit l’ancien journaliste sur son blog qui semble en revanche convaincu par le recrutement monégasque.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page