Mercato

OM : Kamara vers Séville, ça lui donne envie de tout casser

L’Olympique de Marseille se déplace ce dimanche soir sur la pelouse de Nice en Ligue 1. Un choc très attendu par les observateurs.

Les fans de l’OM ont pas mal de raisons d’être confiants pour leur club cette saison. Le chemin paraît très long pour Jorge Sampaoli afin de tirer la quintessence du jeu de ses troupes mais au moins, le recrutement a de quoi faire rêver. Et ce n’est peut-être pas terminé, puisque Pablo Longoria serait toujours à la rechercher d’un élément offensif et défensif. Du côté des départs, du mouvement pourrait aussi être attendu. Boubacar Kamara est concerné, lui dont le nom revient en Premier League mais aussi du côté du FC Séville. Une destination qui ferait bondir Mourad Aerts.

“Franchement je vais tout casser”

Sur Football Club de Marseille, le journaliste a donné son avis sur cette possibilité. “Pablo Longoria a expliqué qu’il voulait 2 joueurs par poste donc, lui (Kamara), il peut être un joueur au poste de milieu défensif et un joueur au poste de défenseur central. Je ne l’imagine pas pousser Gueye sur le banc puis je ne le souhaite pas non plus parce que Gueye est en train de prendre beaucoup d’ampleur et je pense qu’il joue au rôle qui lui convient le mieux, qui peut faire en sorte qu’il éclate au très haut niveau. J’ai envie de voir ça. Quand tu parlais de cette opération avec Séville. Monchi il veut vendre Koundé pour 80 millions d’euros alors qu’on disait qu’il était pas assez bon pour jouer défenseur central en Ligue 1. À Bordeaux, on disait qu’il était pas assez bon pour jouer en défense centrale donc il est parti en Espagne où en fait on s’est aperçu qu’il jouait au football et maintenant il vaut 80 millions. Et si Kamara va à Séville pour remplacer Koundé et qu’il explose tout en défenseur central et qu’il est revendu 80 millions d’euros, franchement je vais tout casser”, a notamment indiqué Mourad Aerts, qui sait que Kamara a sans doute encore un avenir à Marseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page