Non classéPSG

Neymar-Mbappé-Messi, le Real Madrid va prendre cher !

Dans 17 petits jours, le PSG reçoit le Real Madrid dans son antre du Parc des Princes pour ce qui représentera la première vraie grosse échéance de sa saison en Ligue des Champions.

Sur le papier, tout se passe pour le mieux en ce qui concerne Mauricio Pochettino et ses hommes. Encore en lice dans toutes les compétitions à la mi-saison, le PSG se montre sérieux depuis le retour de la trêve hivernale avec, notamment, une cohérence collective qui va en s’améliorant. Le tout pour les Parisiens, sera de parvenir à faire fructifier cela avec les quatre rencontres restantes avant le 15 février prochain et la réception de la Casa Blanca en Ligue des Champions. Cela commence ce lundi soir face à l’OGC Nice en huitièmes de finale de la Coupe de France.

Le Ollé-Nicolle : “Il faudra élever notre niveau face à l’OL”OSG se trouve à 17 tous petits jours de sa première grosse échéance avec la réception du Real Madrid dans son antre du Parc des Princes.

De l’espoir pour le club de la capitale

Néanmoins, malgré ce constat plutôt positif, il reste tout de même quelques zones d’ombre concernant le PSG, notamment sa faculté à élever son niveau de jeu face à un mastodonte du vieux continent. En effet, cette équipe étant pour le moins imprévisible, bien malin est celui qui pourrait deviner le visage affiché par celle-ci le jour J. Mais si beaucoup doutent des Rouge et Bleu, ce n’est nullement le cas de Lucien Favre, comme celui-ci l’a exposé dans les colonnes du journal L’Equipe ce samedi matin. En effet, aux yeux de l’ancien coach des Aiglons, Paris possède l’ADN et le style de jeu adéquat pour briller comme il se doit sur la scène continentale. Le Suisse possède un argument principal : la MNM composée de Neymar, Messi et Mbappé.

« Impossible de les convaincre par le management de courir tous les trois jours ? Ils essaient, mais on voit que… (il réfléchit) ce n’est pas toujours facile. Ils ont quand même prouvé contre City, en phase de groupes, qu’ils pouvaient le faire, et je pense que sur des grands matches, ils peuvent se mobiliser. Recommencer trois jours après, c’est plus incertain. Mais je pense que Mauricio Pochettino va encore améliorer l’équilibre de l’équipe. Je l’aime bien, il nous avait éliminés en Ligue des champions, avec Tottenham, Lloris avait été énorme au retour, on avait eu dix occasions, ils avaient souffert comme jamais, ils auraient pu en prendre quatre ou cinq, mais c’était beau », a confié un Lucien Favre qui parait totalement sous le charme d’un certain Mauricio Pochettino.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page