La Chaîne L'EquipeOL

OL : Aulas a déjà tué Blanc, Grégory Schneider est cash

Après la mise à l’écart de Sylvinho, l’Olympique Lyonnais va nommer son nouvel entraîneur au cours des prochains jours.

Sauf que pour l’instant, personne ne sait vraiment qui sera sur le banc de touche du club rhodanien après la trêve internationale d’octobre. Ces dernières heures, le nom de Jocelyn Gourvennec est monté en flèche. Malgré tout, Laurent Blanc fait toujours figure de favori pour la succession du Brésilien. Les prochaines heures s’annoncent d’ailleurs décisives, puisqu’une réunion est prévue ce dimanche au sein de la direction de l’OL pour faire un point sur le futur entraîneur. Durant celle-ci, Jean-Michel Aulas pourrait réaffirmer sa volonté d’imposer un duo Blanc-Gasset, comme il l’avait désiré cette semaine : « Si Jean-Louis Gasset accompagne Laurent Blanc, évidemment, ça donne plus de consistance à la candidature de Laurent Blanc ». Une déclaration que Grégory Schneider ne comprend toujours pas.

Aulas a humilié Blanc

« Il y a une croyance dans le foot français, c’est que Blanc serait incapable d’être coach sans Gasset. C’est injuste. Et là, Aulas vient de crédibiliser ça. Il vient, en quelque part, d’humilier Blanc dans des proportions énormes. Je ne comprends pas comment Aulas peut accueillir un entraîneur de cette manière-là… », a balancé, dans L’Equipe du Soir, le journaliste, qui estime donc que le président des Gones s’est tiré une balle dans le pied avec cette erreur de communication, sachant que Blanc voulait venir avec Franck Passi à la base…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page