La Chaîne L'EquipeMercatoOL

OL : Aulas a résisté aux grands d’Europe, Didier Roustan épaté

Jusqu’à présent, l’Olympique Lyonnais réalise un véritable sans-faute durant ce marché des transferts.

En plus d’avoir rempli les caisses, grâce aux transferts de Ferland Mendy au Real Madrid (48 ME) et de Tanguy Ndombélé à Tottenham (60 ME), le club rhodanien s’est aussi renforcé. Avec les arrivées de Thiago Mendes (22 ME), Youssouf Koné (9 ME) et Jean Lucas (8 ME), l’OL a comblé ses manques. Mais cet été, Lyon a aussi préparé le futur, en sécurisant notamment l’avenir de Rayan Cherki. Courtisé par tous les plus grands clubs d’Europe, l’attaquant de 15 ans a finalement décidé de signer son premier contrat professionnel au sein de son club formateur. Cette signature jusqu’en 2022 du grand espoir du football français prouve en tout cas que l’OL a les armes pour lutter avec les gros bras du mercato. Un signe qui ne trompe pas, d’après Didier Roustan.

« Les prémisses de quelque chose »

« L’OL conserve sa pépite Cherki, est-ce que ça veut dire que l’OL est une institution très forte ? Oui ! C’est peut-être les prémisses de quelque chose. Avec l’arrivée de Juninho, il se passe quand même beaucoup de choses. Et c’est vrai qu’il y a des futures pépites qui ont quitté Lyon dans le passé. Parfois avec l’aval de Lyon quand même, comme Martial avec Monaco, quand ils avaient besoin d’argent. En revanche, Geubbels est parti à Monaco l’an dernier, alors que l’OL voulait le garder. Et là, Cherki ne part pas, donc c’est bon signe », a lancé, dans L’Equipe Mercato, le journaliste, qui estime donc que l’OL est vraiment en train de franchir un nouveau cap sous la houlette de Juninho. À confirmer sur les terrains dès la saison prochaine !

Bouton retour en haut de la page
Fermer