OLRéseaux Sociaux

OL : Hervé Penot‏ défonce les anti-Genesio

L’Olympique Lyonnais a terminé son exercice en beauté en renversant Nîmes dans un match complètement fou vendredi (3-2).

Mené 1-2 à la 88e minute de jeu, le club rhodanien a finalement arraché la victoire grâce à un doublé de Cornet et au premier but de Ndombele en Ligue 1. Un succès comptant pour du beurre, sachant que l’OL était déjà assuré de terminer à la troisième place, mais une victoire importante pour Bruno Genesio, qui quitte donc son club sur une bonne note. Depuis l’annonce de son départ à la mi-avril, son équipe n’a plus perdu, avec cinq victoires en six matchs. Ce qui n’est pas le fruit du hasard, selon Hervé Penot‏, qui estime que les supporters des Gones sont allés trop loin avec leur désormais ex-entraîneur.

« Aveugles jusqu’au bout »

« Même après Nîmes, on vient me parler de Genesio qui n’a pas fait assez jouer Caqueret et le frère de Fekir. Et on attaque son choix de passer en 4-3-3. C’est juste ce qui a permis à Lyon de gagner… Un vrai coup tactique. Aveugles jusqu’au bout. Jusqu’au bout j’aurais donc vu des anti-Genesio déverser leur haine sur cette TL. Il aura été costaud pour résister à ce mouvement irrationnel. Et finalement si on voit les résultats, sa décision de partir a peut-être permis à ses joueurs de moins sentir cette pression », a balancé, sur Twitter, le journaliste de L’Equipe, pour qui le duo Juninho-Sylvinho n’aura pas le même traitement négatif, alors que le coach brésilien n’est pas plus expérimenté que Genesio à ses débuts…

Bouton retour en haut de la page
Fermer