Canal+OL

OL : Il va les déprimer, Garcia, c’est le nouveau Genesio

Lundi, Rudi Garcia est officiellement devenu le nouvel entraîneur de l’Olympique Lyonnais.

Quelques mois seulement après son départ de l’autre Olympique, celui de Marseille, l’entraîneur de 55 ans a déjà retrouvé une place. Un très bon poste, dans un club qui joue le podium en Ligue 1 et qui évolue en Ligue des Champions, qu’il a glané face à Laurent Blanc. Alors comment Garcia a-t-il fait pour devancer l’ancien sélectionneur des Bleus et coach du PSG ? Grâce à deux avantages majeurs : son salaire et sa flexibilité. Alors que le Président voulait venir à l’OL avec deux adjoints et un préparateur physique, Garcia, lui, a accepté sa venue avec le seul Claude Fichaux. Ce qui a probablement fait la différence estime Sidney Govou.

« C’est la politique du club, ça a toujours été comme ça »

« Garcia, c’est un peu la suite de la fin de Genesio. On attendait un grand entraîneur, international, de renom. On a eu Sylvinho, un novice. Et là, on a un nouvel entraîneur qui, dans l’urgence, rentre bien dans les cases. Il parle français, il connaît bien le championnat, il a de l’expérience. Le fait que ce soit un coup de foudre de Juninho, à voir… Le choix était restreint, avec tel salaire, avec un seul adjoint, qui accepte le fonctionnement du club. Blanc ne rentrait pas dans les cases. À Lyon, l’entraîneur vient avec un adjoint et doit composer avec le staff lyonnais en place. C’est la politique du club, ça a toujours été comme ça », a avoué, dans le Late Football Club, le consultant de Canal+, qui pense donc que la révolution annoncée par Aulas n’a pas vraiment eu lieu ces derniers mois. Au grand dam des supporters…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page