La Chaîne L'EquipeOL

OL : Maintenant, Domenech a presque pitié pour Sylvinho

Ces dernières heures, l’Olympique Lyonnais avance sans véritable entraîneur sur son banc de touche, même si Gérald Baticle joue le coach intérimaire.

Pour la cinquième fois de l’ère Jean-Michel Aulas, le club rhodanien a viré un entraîneur en cours de saison. Quatre saisons après Hubert Fournier, Sylvinho a lui aussi connu ce triste sort. Un choix logique, vu que l’OL réalise son pire début de saison depuis 24 ans. Mais au final, qui est le principal responsable de ce véritable flop ? Entre Aulas et Juninho, les avis balancent. Mais pour Raymond Domenech, tout le monde est fautif.

« Ce n’est pas l’échec d’un seul homme »

« En général, ce n’est pas l’échec d’un seul homme. C’est l’échec d’un choix, d’une équipe, d’une organisation. À un moment, il y a un constat d’échec. Dans le timing, c’est vrai que c’est allé vite. Mais que reprocher à un club qui prétend jouer les premières places et qui se retrouve à un point du premier relégable au bout de la 9e journée ? Rien. Aulas l’a dit, il fallait faire quelque chose. Il a laissé Juninho en maître d’oeuvre de l’opération. C’est lui qui l’a fait venir, c’est lui qui l’a fait partir. C’est la dure réalité de ce métier d’entraîneur. On peut regretter la violence parfois, et l’impatience des gens dans tous les cas », a lâché le consultant de La Chaîne L’Équipe, qui est pratiquement attristé par le licenciement de Sylvinho, alors qu’il lui a savonné la planche depuis son arrivée estivale…

Bouton retour en haut de la page
Fermer