OL

OL : Peter Bosz est fou, il joue sa dernière carte

Avant d’affronter Clermont dans le cadre de la troisième journée de Ligue 1 dimanche, l’Olympique Lyonnais traverse une grosse tempête.

Depuis la déculottée subie à Angers la semaine passée (0-3), de nombreuses choses se sont passées du côté du Groupama Stadium. Entre la mise à l’écart de Marcelo et le resserrage de boulons aux entraînements, Peter Bosz n’a pas fait dans la demi-mesure. Vendredi, en conférence de presse, l’entraîneur néerlandais a même suivi les attaques des supporters pour tacler ses joueurs. Une méthode assez risquée, car peut-être que Bosz a dépassé les bornes avec son groupe. En tout cas, Alexis Menuge, qui a suivi le coach de 57 ans lors de ses passages en Bundesliga, a du mal à reconnaître l’ancien technicien de l’Ajax.

« C’est peut-être sa dernière chance »

« Peter Bosz est méconnaissable à Lyon depuis quelques semaines. Que ce soit à Dortmund ou à Leverkusen, il était ennuyeux en conférence de presse. Il était très calme, de bonne humeur, posé. Au Bayer, il a attaqué ses joueurs à quelques reprises, mais rien à voir avec ses sorties récentes en France. C’est peut-être une stratégie de sa part, car il ne veut pas se faire limoger comme dans ses précédents clubs. Pour s’affirmer comme un coach de valeur au plus haut niveau dans un club d’envergure, il se dit que c’est peut-être sa dernière chance. Ses sorties médiatiques surprennent en Allemagne. Son côté pragmatique pose problème. C’est pour cela qu’il n’a tenu que six mois à Dortmund… Il veut imposer son jeu néerlandais, avec un foot offensif. Au Bayer, ça avait marché par moments, mais pas sur la durée. Et à Lyon, ça ne prend pas… Peut-être qu’il est surpris par le peu d’entrain des joueurs à l’entraînement », a lâché le correspondant de L’Equipe en Allemagne, qui pense que la greffe ne prendra jamais réellement entre Bosz et l’OL…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page