OL

OL : Peter Bosz s’est perdu dans un bourbier sans nom, MacHardy dégoupille

L’Olympique Lyonnais n’en finit plus de décevoir ses supporters. Oscillant entre le chaud et le froid, les Rhodaniens n’arrivent nullement à tenir un rythme. 

Un état de fait qui se ressent très largement sur le classement de Ligue 1 où l’OL est totalement largué. Pourtant, quand on observe l’effectif lyonnais et les ambitions de Jean-Michel Aulas, on ne peut s’empêcher de se dire que tout cela ressemble tout de même à un sacré gâchis. Car oui, avec un tel budget et de tels joueurs à éparpiller sur les rectangles verts, Moussa Dembélé et ses coéquipiers avaient bien mieux à faire. Surtout que, les concurrents directs aux places qualificatives à la prochaine édition de la Ligue des Champions sont loin d’avoir affichés des dynamiques constantes. Avec un chouïa plus de rigueur et de réussite, tout aurait pu être bien différent.

Un bourbier sans nom  

Néanmoins, on a clairement eu l’impression vivace que l’Olympique Lyonnais n’a, au final, jamais trouvé la bonne carburation. Conséquence de quoi, ce qui se profile pour la troupe de Peter Bosz, c’est un exercice 2022–2023 sans la moindre compétition européenne. Un comble quand on est une écurie aussi importante et prépondérantes que l’Olympique Lyonnais sur la scène hexagonale. Sur les ondes de RMC, Jonathan MacHardy a émis sa propre théorie sur les Gones. Selon lui, c’est un véritable bourbier dans lequel s’est empêtré Peter Bosz. Et il sera très difficile de s’en extirper…

« Peter Bosz arrive donc à l’Olympique Lyonnais après plusieurs expériences très convaincantes. L’OL, c’est un club en pleine reconstruction, qui vient de perdre son meilleur joueur en la personne de Memphis Depay. On met donc à la disposition de Peter Bosz un groupe avec tout, sauf les joueurs dont Peter Bosz a besoin pour mettre en place son plan de jeu. C’est un entraîneur qui arrive dans un contexte loin d’être favorable et on est en train, au bout de quelques mois, de remettre en cause sa légitimité et ses qualités de coach. Moi je veux bien quand on parle de coaches inexpérimentés, mais là on parle d’un entraîneur qui a énormément d’expérience et qui a fait des choses extraordinaires avec l’Ajax. Et quand on regarde un peu le contexte, on se rend compte que Peter Bosz est arrivé simplement dans un bourbier. Il n’y a pas d’autres mots, l’OL est un bourbier », a tancé un Jonathan MacHardy apparemment agacé des différentes critiques que peut recevoir Peter Bosz depuis de longs mois désormais. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page