Canal+OLPierre MénèsPresse

OL : Pierre Ménès explique comment Lyon a perdu deux points à Strasbourg

Une nouvelle fois devant au score (2-0) lors de son déplacement à Strasbourg, l’Olympique Lyonnais a laissé filer deux nouveaux points précieux dans la course à la Ligue des Champions. Les cadres comme Fekir, Depay, Ndombélé ou encore Traoré ont été laissés sur le banc avant le déplacement à Barcelone mercredi soir.

Un match particulier

Consultant pour Canal Plus, Pierre Ménès a, pour une fois, tenté de relativiser ce match nul à trois jours du match le plus important de la saison de l’OL : « Il est évident que le déplacement de l’OL à Strasbourg s’effectuait dans un contexte particulier. À cinq jours du match retour de Ligue des Champions au Camp Nou, Bruno Génésio avait décidé de laisser Depay, Traoré, Fekir et Ndombélé sur le banc. Mais ça n’a pas empêché les Lyonnais de faire un bon début de match et globalement, une bonne première période. Ils ont ouvert le score par Dembélé à la suite d’une passe en retrait manquée de Koné. Comme souvent cette saison, Sels a laissé Strasbourg en vie grâce à de nombreux arrêts. Au retour des vestiaires, le cauchemar de Koné a continué puisqu’il a concédé un penalty sur Aouar, transformé de nouveau par Dembélé. À ce moment-là, on se disait que les Lyonnais allaient remporter une victoire très tranquille et méritée. Mais il y a eu un incident entre Mendy et Da Costa. Le défenseur a très mal réagi suite à un coup de pied de l’attaquant. Après avoir utilisé la VAR, l’arbitre – très clément – n’a pas sorti le moindre carton mais clairement, si Mendy fait la même chose à Barcelone mercredi soir, il retournera aux vestiaires plus tôt que prévu. En tout cas, je ne sais pas si c’est une coïncidence mais Strasbourg a montré plus d’envie et de hargne après cette friction (…) Voilà comment Lyon a perdu deux points importants dans la course à la deuxième place. Mais il y avait tellement d’absents qu’on ne peut pas vraiment tirer des enseignements de cette rencontre pour les prochaines échéances, » a justifié le chroniqueur pour qui le sprint final pour le podium entre Lille, Lyon et Marseille sera complètement lancé après ce déplacement européen de l’OL en Catalogne.

Bouton retour en haut de la page
Fermer