OL

OL : Pierre Nigay annonce le retour de l’armada offensive

Distancé en Ligue 1, l’Olympique Lyonnais devra réaliser une excellente deuxième partie de saison. Un scénario tout à fait possible pour le journaliste Pierre Nigay, séduit par le secteur offensif des Gones sur le papier.

Depuis la reprise, l’Olympique Lyonnais s’est donné quelques raisons de croire à une remontée. La manière n’était pas forcément au rendez-vous, mais l’actuel 11e de Ligue 1 a enregistré deux précieuses victoires contre l’AS Saint-Etienne (1-0) et Troyes (0-1), en plus de son match nul contre le Paris Saint-Germain (1-1). Un motif d’espoir à ajouter aux points positifs soulignés par Pierre Nigay. En effet, le journaliste de Prime Video sent le secteur offensif de Peter Bosz capable de faire nettement mieux dans les mois à venir.

« C’est sûr que quand tu analyses les matchs de l’Olympique Lyonnais, il y a plusieurs choses qui entrent en compte. Mais tu t’étonnes de la faiblesse du nombre de buts marqués depuis deux mois, a commenté l’invité de la chaîne OL Play. Peut-être que je donne des motifs d’espoir mais j’ai la sensation que quand tu vois la CAN de Toko Ekambi, quand il va revenir ça va faire du bien. J’ai l’impression que Kadewere, qui traverse une saison compliquée, peut aussi entrer dans la rotation pour soulager un peu Dembélé. Je sais que ça va faire plaisir aux Lyonnais mais j’aime bien quand Cherki entre en jeu. »

« Donc voilà, sur le papier, je pense que tu as l’effectif. Tu n’as plus la Coupe de France donc ça te permet aussi de te régénérer un petit peu sur le plan physique, a argumenté le spécialiste. Et puis quand tu as Aouar ou Paqueta qui sont derrière ces attaquants, voire Paqueta en numéro 9, tu peux avoir de l’espoir. Moi je suis assez optimiste, je pense que ça va repartir, que ça va redémarrer. Je ne dis pas qu’ils auront la meilleure attaque du championnat. Mais ce n’est pas ce qui m’inquiète le plus sur la suite de la saison. Je pense que ça va repartir vu la qualité intrinsèque de l’effectif. » Le coach Peter Bosz, lui, n’aurait pas dit non à la signature d’un attaquant cet hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page