OL

OL : Un problème athlétique à Lyon, Puydebois s’interroge

Décevant dixième de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais vient de perdre une bataille importante sinon capitale dans la course à l’Europe face à Rennes le week-end dernier (2-4). Désormais, l’OL ne devra pas se manquer dès jeudi en Ligue Europa face au FC Porto, pour s’offrir une fin de saison palpitante. Derrière cet étonnant classement en Championnat, se cache peut-être un problème de coaching… ou d’effectif, comme l’avance Nicolas Puydebois, ancien gardien de but de l’OL.

En concédant sa huitième défaite de la saison en Ligue 1, dimanche dernier, dans son Groupama Stadium face au Stade Rennais, l’Olympique Lyonnais a peut-être dit adieu à ses derniers espoirs de qualification pour la prochaine Ligue des Champions. Certes, mathématiquement, tout reste possible, mais les Gones manquent de régularité pour offrir une dangereuse rivalité à l’OM, Nice ou encore Rennes. Seule vraie satisfaction, un parcours impeccable en Ligue Europa, où l’OL est en passe d’atteindre les quarts de finale en éliminant une pointure comme le FC Porto. Pour le reste, difficile de savoir d’où vient le problème. Peter Bosz, l’entraîneur lyonnais, n’est en tout cas pas menacé par son président Jean-Michel Aulas. Pourtant, le traditionnel fusible pourrait bien sauter en cas de nouvelles déconvenues à venir.

Puydebois pointe du doigt la capacité athlétique des joueurs de l’OL

Chroniqueur pour Olympique et Lyonnais, Nicolas Puydebois, gardien de but de l’OL entre 1988 et 2005, a livré ses impressions dans l’émission Tant qu’il y aura des Gones hier lundi soir. Pour lui, le coach n’est pas forcément le problème. « J’aime beaucoup ses discours avant et après les matchs. Il est toujours lucide, il ne se cache jamais derrière la pluie ou le mauvais temps. Il assume ses choix. J’aime sa philosophie de jeu mais il n’arrive pas à la mettre en place. Je ne sais pas si ce sont les joueurs qui n’ont pas la capacité athlétique pour faire ce qu’il veut mettre en place. Est-ce que sa philosophie demande trop d’exigence », a-t-il expliqué.

Tout en se demandant à quelle moment Jean-Michel Aulas, le boss lyonnais, perdra patience si les résultats n’arrivent pas rapidement. « Force est de constater que le papier cadeau est beau mais aujourd’hui, l’OL est dixième avec 41 points et ce n’est pas suffisant pour un club comme l’Olympique lyonnais. C’est un gros mot de dire qu’on est en transition au club alors que ce serait peut-être bien de l’assumer à un moment cette transition. Le microcosme lyonnais n’accepte pas de laisser du temps, de laisser les choses se mettre en place. Jean-Michel Aulas a mis du temps à construire ce qu’est devenu l’OL, avant de gagner un premier trophée. Il ne faut pas l’oublier », a ainsi lâché Puydebois. Nul doute qu’une élimination européenne dès jeudi face à Porto rebattrait forcément les cartes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page