Canal+OM

Clash : Pascal Praud parle d’homophobie à Marseille, René Malleville voit rouge

Le débat sur l’homophobie dans les stades de football fait beaucoup parler la sphère médiatique depuis le début de la Ligue 1. Les fans sont déboussolés.

Depuis le début de saison, c’est un peu le jeu du chat et de la souri entre les supporters et les instances du football français. Entre insultes et banderoles, certains matchs ont déjà été arrêtés, ce qui nuit grandement au spectacle. Les supporters sont d’ailleurs de plus en plus agacés de voir leurs libertés restreintes dans les enceintes sportives. L’emploi de certains termes jugés homophobes pose questions, ce qui entraîne des débats. Des débats qui peuvent parfois partir en clash.

Un clash éclate en René Malleville et Pascal Praud

Lors de la matinale de CNEWS, René Malleville était l’invité de Pascal Praud. Ce dernier a notamment demandé au fan marseillais s’il était prêt à s’engager pour que certains mots ne soient plus utilisés dans les tribunes du Vélodrome. Ne manquant pas de répartie, René Malleville a répliqué : « C’est une fumisterie cette polémique. Quand on est homophobe ou raciste, il vaut mieux partir quand on est à Marseille. « Pd ou enculé », c’est devenu une insulte plutôt que des mots homophobes. Si vous pouviez passer en régie un disque de Georges Brassens, vous savez celui qui a donné son nom à beaucoup de collèges et lycées. Le titre s’appelle « S’faire enculer »« . Une sortie qui a fait réagir Pascal Praud, qui lui a rétorqué que Georges Brassens avait écrit ce titre dans les années 50, soit une autre époque.

Bouton retour en haut de la page
Fermer