OM

La Premier League, c’est la guerre, Saliba doit rester à l’OM

Alors que la Ligue 1 tirera son rideau dans neuf petites journées, l’Olympique de Marseille est toujours bien campé à sa deuxième position et ce, grâce à une assise défensive des plus solides. 

Si l’OM de Jorge Sampaoli possède des qualités et des velléités offensives certaines, c’est surtout par le biais de sa défense que le club phocéen parvient à accrocher la majorité de ses points cette saison. Un état de fait qui n’est pas du tout étranger à la saison de haute volée que réalise un certain William Saliba. Prêté par Arsenal sans option d’achat, le joueur formé à Saint-Etienne se trouve comme un poisson dans l’eau à Marseille. De quoi taper dans l’œil de Didier Deschamps, lui qui a offert sa première cape internationale à l’ancien niçois lors de la dernière trêve internationale. La question que tous les supporters olympiens se posent désormais est de savoir si leur club sera en mesure de conserver un joueur qui se place aujourd’hui comme un vrai taulier au sein de leur club.

La Premier League, un obstacle à franchir  

Le souci étant qu’Arsenal avait déboursé une vraie petite fortune pour s’attacher les services de l’espoir tricolore : 30 millions d’euros. Difficile de croire que les Gunners voudront brader un joueur qui, après cet exercice en cours, possédera une cote certaine sur le marché. Pourtant, quand on se place au niveau du joueur, on ne peut s’empêcher de penser que William Saliba doit continuer à l’OM tant son évolution a été constante. C’est également le sentiment délivré par Eliaquim Mangala dans les colonnes duProgrès. Pour l’ancien joueur de Manchester City, s’imposer en Premier League revêt une difficulté qui n’existe pas en Ligue 1. 

« Saliba joue dans une équipe huilée, forte collectivement et avec des principes de jeu. Du coup, certaines individualités ressortent (…) La Premier League, c’est vraiment spécial. Il y a plus d’engagement. Tu joues à Brighton ou Burnley, c’est la guerre ! Le plus important pour lui, c’est d’être dans un environnement qui lui permette de grandir et, surtout, d’enchaîner les matchs. C’est où tu apprends le plus quand tu es jeune. La preuve : le fait de jouer à Marseille l’a mené en équipe de France », a confié un Eliaquim Mangala qui espère donc voir Saliba rester du côté de l’Olympique de Marseille l’an prochain. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page