OMRMC

OM : Accusé Rudi Garcia levez-vous !

L’Olympique de Marseille ayant une nouvelle fois perdu contre Reims (1-2), Ludovic Obraniak a tenu à démonter la tactique de Rudi Garcia.

Délesté des poids des coupes depuis sa triste élimination de la Coupe de France contre Andrézieux début janvier (0-2), le club phocéen semblait avoir un destin tout tracé en Ligue 1. Sauf que depuis cette humiliation, l’OM n’a gagné qu’un seul match, à Caen (0-1). Pire encore, Marseille vient d’enchaîner deux revers de suite, contre Lille (2-1) puis face à Reims samedi (1-2). Ce qui porte son total de défaites à neuf en 22 journées de championnat. Un bilan tout simplement indigne d’un candidat au podium. Mais cette mauvaise saison n’étonne même plus Ludovic Obraniak, l’ancien joueur du LOSC remettant clairement en cause les choix de Rudi Garcia concernant son onze de départ défensif à Reims.

« Joue l’offensive ! »

« Je ne comprends pas la frilosité de la compo de départ. Balotelli n’est pas forcément dans sa meilleure forme, et tu le laisses tout seul devant. Les latéraux… Kamara joue défenseur gauche, il n’est pas gaucher, comment il fait pour envoyer des ballons dans la surface ? Surtout qu’il n’est pas latéral mais central. Ocampos et Radonjic ont beaucoup joué à l’intérieur, sans mobilité pour Balotelli. Il y a une espèce de bouillie au milieu. Quand tu commences le match en étant 9e ou 10e, qu’est-ce que tu as à perdre ? Plus rien. Joue l’offensive ! Ça avait été le cas lors du match contre Lille. L’OM avait été fringuant, il avait essayé d’aller de l’avant. Mais ça dure 15 minutes… Une fois que tu perds 0-1, prend des risques ! À la mi-temps, fait rentrer un deuxième attaquant ! Njie ou Germain. Au final, tu t’exposes à prendre un deuxième but, et tu le prends sans avoir réagi… C’est d’autant plus frustrant. Et Thauvin dès qu’il n’est pas là, l’équipe perd 80 % de son talent », a lancé, dans l’After Foot, le consultant, qui pense donc que l’OM de Garcia ne peut pas fonctionner ainsi en étant seulement dépendant de quelques joueurs offensifs, vu que les autres ne se mettent pas au niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page