OM

OM : AVB se fait insulter sur Twitter, les réponses calment direct

Le mistral a tourné à Marseille où la deuxième saison d’André Villas-Boas s’annonce compliquée.

Il faut dire que l’attente est élevée et les résultats tout comme le jeu ne sont pas au rendez-vous. Les défaites se succèdent en Ligue des Champions, tandis que les prestations en Ligue 1 ne rassurent pas grand monde. Ce qui vaut à l’entraineur de l’OM une salve de critiques bien fournie de la part des supporters. Notamment sur Twitter, qui n’est pas le réseau social le plus bienveillant. Les reproches et même les insultes pleuvent souvent sur le réseau à l’oiseau bleu, et ils sont adressés à @AVB. Problème, le propriétaire est plutôt une propriétaire, qui se nomme Ashley Van Buren, et qui n’a absolument rien à voir avec le coach marseillais. Cette New-yorkaise qui est consultante pour la télévision reçoit ainsi des centaines de messages chaque soir de matchs, et a été interrogée sur cette étrangeté par Konbini. Elle préfère prendre la chose avec humour, et un certain détachement, tout en tapant tout de même à son tour sur « l’autre » AVB. 

« Les premiers tweets ont commencé à arriver quand l’autre AVB entraînait Chelsea. La situation a empiré en 2012, quand AVB s’est mis à faire du grand n’importe quoi à Tottenham, j’ai reçu beaucoup de menaces de mort. Je me suis dit que les tweets s’arrêteraient après son licenciement à Tottenham mais pour une raison que j’ignore, les clubs continuent de le recruter ! D’autant plus qu’ils ont l’air de le regretter assez rapidement compte tenu du laps de temps qu’il y a en général entre son arrivée dans un club et les milliers de tweets que je reçois disant que c’est un horrible coach. Ça ne me dérange pas plus que ça parce qu’à la fin, ça fait toujours marrer les gens quand je leur réponds ou quand ils s’aperçoivent qu’ils ont mentionné la mauvaise personne », a expliqué Ashley Van Buren, qui ne compte pas changer son compte, mais regrette que « AVB » ne fasse pas honneur à ses initiales. 

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page