OMPresse

OM : Ben Arfa et l’OM, Michel Ouazine remue le couteau dans la plaie

Grand artisan de la qualification de Rennes en 8es de finale de l’Europa League, Hatem Ben Arfa va retrouver l’OM, dimanche à 17 heures.

Effectivement, des Bretons euphoriques mais certainement un peu émoussés vont accueillir l’Olympique de Marseille. L’occasion pour Hatem Ben Arfa de croiser une nouvelle fois la route de son ancien club (2008-2010). Malheureusement pour le joueur et pour le club phocéen, l’histoire n’aura pas été idyllique et c’est en mauvais termes que « HBA » a quitté le Marseille, sans y avoir véritablement brillé. Un énorme regret dans la carrière de l’international tricolore selon son conseiller de toujours Michel Ouazine.

« Ben Arfa a besoin qu’on l’aime »

« L’OM, c’est sûrement la plus grande blessure pour Hatem. Son grand regret, c’est d’avoir échoué à un point du titre en 2009 avec Pape Diouf et Eric Gerets (en réalité trois de Bordeaux, ndlr). Avec eux, il avait trouvé son équilibre, un président et un coach qui le comprenaient, qui l’aimaient et savaient le prendre tel qu’il était. La suite, on la connait, avec un auguste président (JC. Dassier) et un coach qui prônait la solidité et laissait peu de place aux créateurs (D. Deschamps) » a confié le conseiller de Ben Arfa au Phocéen, avant de conclure. « Hatem a besoin qu’on l’aime et que l’on comprenne son football. J’ai toujours dit qu’il aurait dû naitre espagnol. C’est comme Karim Benzema qui est apprécié à sa juste valeur en Espagne, où on laisse la place aux artistes du jeu. Hatem est un joueur atypique, et en France on n’aime pas les gens qui ne rentrent pas dans le moule ». Ben Arfa aura ainsi l’occasion de rappeler dimanche à l’OM le joueur qu’il est, même si les dirigeants ne sont évidemment plus les mêmes.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page