OM

OM : Daniel Riolo envoie Amavi en cure à Merano

Titularisé pour la deuxième fois cette saison, Jordan Amavi n’a pas rassuré contre l’OGC Nice (1-1) mercredi en Ligue 1. Le latéral gauche de l’Olympique de Marseille souffre clairement d’un manque de rythme, peut-être à cause d’une condition physique inadaptée. C’est du moins l’opinion de plusieurs observateurs dont Daniel Riolo.

Duje Caleta-Car en est la preuve, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille Jorge Sampaoli n’est pas contre l’idée de relancer un indésirable. Le défenseur central, mis au placard après avoir refusé de partir cet été, a retrouvé une place dans le onze de départ et donne entière satisfaction. Un exemple à suivre pour Jordan Amavi, dont le chemin jusqu’à l’équipe type s’annonce tout de même très long…

Titularisé face à l’OGC Nice (1-1) mercredi en Ligue 1, pour la deuxième fois de la saison, le latéral gauche n’en a pas profité pour marquer des points. Au contraire, l’ancien Niçois a inquiété, notamment dans ses duels avec Youcef Atal. Il faut dire que Jordan Amavi manque de rythme cette saison. Quoi qu’il en soit, le journaliste du Phocéen Jérémy Attali ne l’a pas épargné. « Jordan Amavi, pour son deuxième match de la saison, a été très hésitant défensivement et brouillon offensivement », a commenté le spécialiste de l’OM, qui lui a collé un 3,5/10.

« On n’a pas retrouvé le Jordan Amavi capable d’animer à lui seul un couloir, a-t-il ajouté. Il a été à la traîne par rapport à beaucoup de ses coéquipiers. Il faut vraiment qu’il se reprenne, peut-être déjà physiquement. » Le latéral gauche traînerait-il quelques kilos en trop ? Si Jérémy Attali le laisse entendre, Daniel Riolo n’y va pas par quatre chemins. « Quelqu’un sait si Amavi a réussi à se caler un rendez-vous à Merano ? Va falloir y penser sérieusement en tout cas », a écrit le journaliste de RMC sur Twitter, en conseillant au Marseillais d’imiter son coéquipier Steve Mandanda, revenu métamorphosé à l’été 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page