Ligue 1OMRéseaux Sociaux

OM : Eyraud est le roi de l’incohérence à l’OM, Mathieu Grégoire le prouve

Malgré la victoire de son équipe contre Bordeaux, Jacques-Henri Eyraud assurait mardi avoir vécu une soirée absolument « épouvantable ».

Le président marseillais faisait bien évidemment référence au stade vide dans lequel s’est déroulé la rencontre puisqu’un huis clos à titre conservatoire a été prononcé à la suite du jet de pétard lors du match OM-Lille. Une décision incompréhensible pour Jacques-Henri Eyraud, lequel estime que priver les spectateurs d’un match de football est la pire décision possible, surtout lorsque cela vient sanctionner l’acte isolé d’un seul inconscient. Néanmoins, Mathieu Grégoire a tenu à rappeler sur Twitter que Jacques-Henri Eyraud avait lui-même prononcé des huis clos préventifs ces dernières saisons afin de sanctionner ses supporters. Changement de cap, ou énorme incohérence dans le discours ?

Eyraud regrette qu’on lui inflige ce qu’il infligeait à ses supporters…

« Intéressant d’apprendre que JHE veut porter cette question devant le CA de la Ligue, lui qui a été le premier président de l’OM (et de L1 ?) à sanctionner ses supporters avant la LFP, avec des huis-clos préventifs ces dernières saisons. Changement de cap ? » s’est interrogé le correspondant du journal L’Equipe à Marseille, sur Twitter. De toute évidence, il serait très intéressant de poser directement la question à Jacques-Henri Eyraud, lequel sera fixé le 13 février prochain sur la suite des événements pour le Stade Vélodrome. Avec, dans l’esprit des dirigeants marseillais, l’espoir d’un stade plein trois jours plus tard pour la réception d’Amiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page