OMRMC

OM : Garcia change sa tactique, Jérôme Rothen lui dit bravo et au revoir

Cela risque d’être plusieurs fois le cas lors des prochaines semaines, mais l’OM joue désormais gros à chaque match s’il veut rejoindre les places européennes.

Le terrain perdu pourrait avoir du mal à se rattraper à l’heure où une formation comme Lyon a accéléré et commence à prendre le large. La victoire face à Bordeaux, cette semaine à huis clos, a visiblement fini de décider Rudi Garcia a passé à deux attaquants, dans un changement de système qui permettrait à Valère Germain de tourner autour de Mario Balotelli. Une évidence pour Jérôme Rothen, qui voit du bon dans ce possible changement tactique, même si pour lui c’est trop tard pour Rudi Garcia.

Et pourquoi Germain et Mitroglou n’ont pas pu avoir ce 4-4-2 ?

« La communication de Garcia, on le dit depuis un bout de temps, il est à côté de la plaque. Aujourd’hui, bien sûr qu’il change quelque chose tactiquement, j’ai envie de dire “ouf il est temps”, et il arrive à nous dire qu’un tel et un tel peuvent être complémentaires en 4-4-2. Mais pourquoi on n’a pas vu ça depuis le début ? Mitroglou et Germain, ah ben oui, peut-être que ça pouvait jouer ensemble. Il y a une question d’attitude à avoir, avec des joueurs qui ont envie de s’arracher sur le terrain, avec un autre discours et qui arrive à mettre ses méthodes en place et à faire prendre conscience à son groupe qu’ils sont en grande difficulté, ce qui n’est pas le cas. C’est pour ça que pour moi, même s’il change en 4-4-2 et qu’il y a une victoire contre Bordeaux, et que peut-être qu’ils vont gagner à Dijon demain, je leur souhaite. Mais tout ne sera pas arrangé pour autant. Je pense que tous les objectifs de Marseille sont partis en fumée, depuis quelques semaines, et qu’il faut passer dans une phase de reconstruction avec un autre entraîneur. Peut-être qu’il change, qu’il y aura des victoires, mais, au secours, la saison de Marseille est catastrophique. Elle ne s’arrangera pas s’ils gagnent 5 ou 6 matchs jusqu’à la fin de la saison », a confié le consultant de RMC, qui ne croit plus en un redressement suffisant pour sauver la tête de Rudi Garcia. Il n’est probablement pas le seul à Marseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page