OM

OM : Gerson devait s’imposer les doigts dans le nez

Recrue phare de l’Olympique de Marseille cet été, Gerson ne répond pas du tout aux attentes. Le milieu de terrain peine à s’adapter à la philosophie de l’entraîneur Jorge Sampaoli qui ne l’utilise pas forcément à son meilleur poste. Un scénario totalement imprévisible pour le journaliste brésilien Mauro Beting.

A l’Olympique de Marseille, plus les semaines passent et plus Gerson ressemble à une grosse erreur de casting. Le milieu de terrain, recruté pour environ 20 millions d’euros cet été, a évidemment la confiance de l’entraîneur Jorge Sampaoli qui l’a déjà titularisé à 10 reprises toutes compétitions confondues. Et pourtant, le Brésilien n’a jamais vraiment donné satisfaction.

Gerson a toujours évolué un cran en dessous par rapport à ses coéquipiers, notamment au niveau de l’intensité ou de ses courses, d’où la colère de Mattéo Guendouzi qui n’avait échappé à personne pendant le match perdu face au Racing Club de Lens (2-3) en septembre dernier. De quoi s’interroger sur la capacité de l’international auriverde à s’adapter à la philosophie du coach argentin. En tout cas, vu du Brésil, le réel niveau de Gerson n’est pas remis en question. Le journaliste Mauro Beting se dit en effet surpris des débuts ratés du Marseillais.

« Un joueur sensationnel »

« Je pensais qu’il allait s’adapter vite fait bien fait, mais je me suis trompé, a reconnu le commentateur de TNT Sports, contacté par le journal L’Equipe. C’est assez surprenant car on parle d’un joueur sensationnel qui a toutes les armes : le physique, la technique, l’intelligence. J’ignore pourquoi il n’est pas dans son assiette, mais pour l’instant c’est une déception pour tout le monde. » Le problème pourrait venir de son utilisation, Gerson étant parfois aligné sur le côté gauche ou au poste de meneur de jeu, alors que le relayeur préfère jouer un cran plus bas. L’autre théorie, moins flatteuse, concerne sa capacité à s’imposer en Europe. Rappelons que l’ancien joueur de la Roma et de la Fiorentina n’était pas parvenu à percer en Italie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page