OM

OM : Gerson justifie enfin ses 20 millions, Elie Baup sous le charme

Recruté le 1er juillet dernier pour la somme imposante de 20 millions d’euros, Gerson n’a pas de suite enchaîné les performances de haute volée à l’Olympique de Marseille. Mais le milieu de terrain brésilien de 24 ans affiche un tout autre visage depuis quelques semaines. De quoi séduire l’ancien coach de l’OM, Elie Baup.

Gerson Santos da Silva. Ce nom ne disait probablement rien aux supporters de l’Olympique de Marseille il y a quelques mois encore. Pourtant, lorsque leurs dirigeants ont lâché 20 millions d’euros pour l’arracher au Flamengo l’été dernier, les fans marseillais s’y sont intéressés de beaucoup plus près. Après un passage séduisant en Italie, à l’AS Rome puis à la Fiorentina, Gerson avait décidé de rentrer au pays. Finalement, l’OM est parvenu à trouver les mots justes pour le faire revenir en Europe. Bien lui en a pris car après un début de parcours mitigé, l’ancien joueur de Fluminense se sent comme un poisson dans l’eau sur le Vieux-Port.

 « Une prise de conscience du collectif » pour Elie Baup

Interrogé par Le Phocéen, celui qui a été l’entraîneur de l’Olympique de Marseille n’a pas manqué de souligner la progression de Gerson, qui n’a manqué que deux matches de Ligue 1 depuis la fin de la trêve hivernale, pour cause de COVID puis de sélection.  « On sait depuis le début qu’il a de grosses qualités dans l’utilisation du ballon. Mais il y a les exigences du jeu collectif, que ce soit dans la récupération et l’animation offensive sans ballon. C’est là que ça pêchait avec lui. Là, on voit qu’avec une meilleure condition physique et une prise de conscience du collectif, sa propreté technique ressort d’autant plus », a ainsi analysé Baup. L’intéressé appréciera. Une chose est certaine, au moment où les matches s’enchaînent entre Ligue 1 et Ligue Europa Conférence, Jorge Sampaoli, le coach de l’OM, aura bien besoin de joueurs du profil de Gerson, capables de créer des décalages mais aussi de marquer, comme dimanche dernier à Brest, dans un rôle plus offensif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page