OMRMC

OM : Jonatan MacHardy dégomme Villas-Boas comme jamais

Jusqu’à présent, André Villas-Boas fait plutôt l’unanimité au sein de l’Olympique de Marseille.

Ses résultats parlent pour lui. Malgré un effectif assez maigre, l’entraîneur portugais a réussi à placer le club phocéen à trois points du podium au quart de la saison. Une belle performance due à une série d’invincibilité de sept matchs. Sauf que ces derniers jours, AVB agace quelque peu les supporters olympiens avec ses déclarations. La dernière en date sur France 3 : « J’ai l’ambition de devenir le président de Porto. Je fêterai mes dix ans de carrière comme entraîneur. Je m’étais fixé 15 ans. J’espère finir ici avec un trophée ». Un discours de fin carrière, alors qu’il n’a que 41 ans, fustigé par Jonatan MacHardy.

« Marseille n’a que ce qu’il mérite »

« Villas-Boas est le reflet de la léthargie du projet de l’OM. Sa déclaration me dérange grandement. Il a un intérêt plus que limité pour sa profession et pour l’OM. Il a un fatalisme découragent. C’est l’OM, je veux des mecs comme Marcelo Bielsa qui sont prêts à se couper des doigts pour gagner contre le PSG ! Je veux des mecs comme Eric Gerets qui entraînent, alors qu’ils sont gravement malades et qui ont du mal à se lever du lit ! C’est l’OM, t’entraînes pas une autre équipe, je suis désolé. Les beaux gosses et tout, ça suffit maintenant. Ce que je veux, c’est qu’il soit motivé à 100 %, qu’il ait conscience qu’il entraîne une grande équipe et un club mythique, et qu’il ne nous sorte pas que son rêve c’est de présider Porto. Encore, il gagnerait tous ses matchs. Mais là, l’équipe elle joue d’une manière médiocre, depuis le début de la saison. Il n’y a eu que deux bons matchs, ça suffit ! Bielsa, il a fait vibrer le stade, il a rendu la ville folle. Villas-Boas doit beaucoup mieux faire. Mais au final, Marseille n’a que ce qu’il mérite, avec ce projet McCourt qui court au drame, avec ce président qui ne mérite pas d’être là », a balancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui n’y va donc pas de main morte, en réclamant plus ou moins le départ des dirigeants marseillais, pas assez ambitieux pour l’OM…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page