MercatoOMPresse

OM : Kamara et Lihadji ? Fuyez tant qu’il est encore temps !

Parmi les principaux objectifs du Champions Project de l’Olympique de Marseille, le développement du centre de formation figure en bonne place.

Si Jacques-Henri Eyraud a échoué dans plusieurs de ses missions, notamment celle devant ramener le club phocéen en Ligue des Champions, le président de l’OM a plus ou moins réussi son pari avec les jeunes. Grâce à Andoni Zubizarreta, l’OM a renoué les liens avec certains clubs locaux, tout en façonnant des jeunes susceptibles d’intégrer l’équipe première. Dernier exemple en date avec Isaac Lihadji. À 17 ans, l’ailier a effectué toute la préparation estivale avec le groupe pro. Sauf que pour l’instant, il n’a toujours pas signé son premier contrat pro avec Marseille. Ce qui ne saurait tarder, selon André Villas-Boas : « Lihadji, comme Kamara, ils ont confirmé leur envie de rester et de prolonger à l’OM ». Pas de quoi réjouir Samuel Massilia.

« Ce n’est pas à Marseille qu’ils vont progresser »

« Kamara et Lihadji ? Ce sont deux cas complètement différents. Kamara a fait beaucoup plus de matchs. Il a un talent indéniable. Il a vécu une saison dernière compliquée, en étant l’une des pires défenses de L1 avec Caleta-Car. Lihadji, c’est un talent monumental. Mais c’est un joueur qui demanderait beaucoup d’argent. Si le mec, qui n’a même pas fait ses preuves avec un groupe pro, commence déjà à vouloir un gros morceau de pain sans avoir rien fait, ça m’embête. Si Kamara ne prolonge pas, c’est inquiétant ? Non. Il a un talent à exploiter ailleurs qu’à l’OM. Au vu du contexte, ce serait mieux que les jeunes de l’OM partent ailleurs. Ils pourraient aider l’OM, mais pour leur développement personnel, ce serait mieux d’aller dans un club structuré. Ce n’est pas à Marseille qu’ils vont progresser », a lancé le consultant du Phocéen, qui estime donc que l’OM n’est plus en mesure de proposer un projet digne de ce nom à ses meilleurs jeunes. Le comble quand on sait que Marseille veut baser une partie de son futur sur son centre de formation…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page