OM

OM : La drogue de Marseille, c’est le foot, Le Phocéen est en manque

L’Olympique de Marseille se prépare à démarrer la nouvelle saison. Ce sera face à Saint-Etienne le 21 août prochain.

Les fans de l’OM doivent ronger leur frein depuis quelques mois maintenant. Le club phocéen, qui était sur une bonne dynamique en Ligue 1, a réussi à se qualifier pour la prochaine Ligue des champions. Mais depuis, à part quelques matchs amicaux, le club n’a presque rien eu à se mettre sous la dent. Face à Saint-Etienne au Stade Vélodrome pour la reprise de la Ligue 1, 5000 spectateurs devraient pouvoir venir. Un moindre mal quand on connait la ferveur des Marseillais. Ces dernières heures, Le Phocéen a exprimé sa peine au coeur de la crise sanitaire actuelle.

“Notre problème, c’est qu’on est drogué à l’OM”

Lors d’un édito, le média a dévoilé le fond de sa pensée. “Notre problème, c’est qu’on est drogué à l’OM. Et comme on était en manque depuis le 6 mars, date du dernier match officiel joué par la team de Villas-Boas, on s’est tous précipité pour voir la première rencontre amicale contre des obscures adversaires autrichiens : plus de 100 000 connexions en direct sur la plateforme Twitch, toute surprise d’un tel engouement sur un match. C’est ça aussi la folie de l’OM et le soutien populaire souvent irraisonné dont notre club jouit. Et ça l’a fait pour tous les autres matchs amicaux, donc autant dire que cet OM-Montpellier qui était prévu au Vélodrome aurait été suivi par de nombreux supporters. Il faut se l’avouer : on est en manque, d’OM, de stade. Les premiers signes étaient apparus dès le confinement, avec certains qui ne pouvaient pas s’empêcher à 20h de lancer des “Aux Armes” depuis leur balcon ou de craquer un fumi. On est sûr que d’autres se sont remater des anciens matchs (tiens, un petit OM-Lyon par exemple) pour retrouver la sensation de vibrer devant nos Olympiens. Et franchement, puisque notre président Jacques-Henri Eyraud est fan de nouvelles technologies, il aurait pu mettre en place une expérience de réalité augmentée où le supporter se retrouvait comme immergé en plein dans l’ambiance du virage pendant un match de l’OM. Bon, là, on s’égare, mais ce sont les symptômes de notre dépendance à la ferveur que nous procure un match de l’OM. Pour la reprise de la Ligue 1, ça sera le 21 août au Vélodrome contre St Étienne. Là encore, pour l’instant, la jauge de 5000 spectateurs est maintenue, même s’il reste un espoir en cas de demande spéciale au préfet et selon l’évolution de la pandémie. On est tiraillé, mais il faut être patient, ce qui n’est pas la qualité première du supporter marseillais. Cela nous rappelle surtout comment le Coronavirus a changé notre rapport de supporter et rappelle aussi une fois de plus pour ceux qui auraient tendance à l’oublier : l’essence du football en tant que spectacle, et peut-être encore plus à Marseille, ce sont les supporters. Sans supporter, la puissance du foot n’est rien”, indiqué notamment Le Phocéen, qui a plus que hâte de retrouver l’OM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page