OM

OM : La FIFA tape fort, Denis Balbir rassure les peureux

L’Olympique de Marseille devrait jouer jusqu’au bout une place sur le podium de la Ligue 1 cette saison. Une qualification en Ligue des champions serait bienvenue pour les finances du club phocéen.

L’OM connait rarement des périodes de calme. Les dernières heures ont été assez intenses, avec un match à domicile en Ligue 1 face au LOSC. Mais surtout, ce qui aura retenu l’attention, c’est la sanction de la FIFA prononcée à l’encontre des Phocéens. Le transfert de Pape Gueye est en cause et l’Olympique de Marseille a été sanctionné notamment d’une interdiction de recrutement pendant deux mercatos. Le club a fait appel mais la sanction a fait l’effet d’une petite bombe pour l’OM. Pour Denis Balbir, la FIFA est allé trop loin sur ce coup-là.

Denis Balbir ne veut pas être alarmiste pour l’OM mais…

Lors d’une chronique pour But Football Club, le journaliste a en effet indiqué son avis sur le sujet. “Certains s’inquiètent pour l’avenir du club. Je n’en fais pas partie. Je pense que l’OM a finalement un bon coup à jouer. La sanction de la FIFA est une forme de pression dont il faut tirer le positif. Certes, l’OM ne pourra plus ajuster son effectif d’ici quelques mois. J’ai souvent fait l’éloge de la stabilité à longueur de chroniques. Je pense qu’une équipe qui se construit sans trop bouger ne peut que progresser. Pour moi, le plus embêtant pour l’OM n’est pas l’interdiction de recrutement à venir : c’est l’amende de 2,5 M€. Je trouve que c’est quand même très cher payé pour avoir fait signer un joueur (Pape Gueye) qui était libre et que Marseille n’aurait sans doute pas pris s’il avait dû discuter d’un transfert avec Watford. Avec ces 2,5 M€, l’OM aurait pu recruter un joueur. Aujourd’hui, à part peut-être le PSG, personne en France ne peut cracher sur une telle somme d’argent. Il va falloir bricoler encore plus intelligemment et plus vite que prévu”, a notamment indiqué Denis Balbir, pas complètement abattu pour le futur de l’OM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page