OMPresse

OM : La jeunesse au pouvoir, René Malleville guide Garcia

Dans sa fameuse « Minute », René Malleville a donné ses bons et ses mauvais points après la victoire de l’Olympique de Marseille contre Dijon (2-1).

Vendredi, en ouverture de la 24e journée de Ligue 1, le club phocéen a confirmé son regain de forme. Trois jours après son succès face à Bordeaux (1-0), l’OM a effectivement enchaîné une deuxième victoire de suite, ce qui ne lui était plus arrivé depuis plus de deux mois. Par conséquent, la formation olympienne est remontée au classement, à une cinquième place provisoire, à six points du podium. Une situation qui redonne un peu le sourire à un René Malleville n’attendant plus que du positif pour la suite de la saison.

« Faisons confiance aux jeunes ! »

« Quand j’ai vu la compo de Garcia, avec Balotelli et Thauvin devant, je me suis dit : ‘Il a encore pété un câble’. Mais quand Thauvin a été remis à sa place, on a vu le vrai Thauvin. Et Germain à côté de Balotelli, c’était bien. Je suis satisfait de cette charnière centrale, Caleta-Car avec Kamara. Il commence à y avoir une certaine cohésion. Kamara a peut-être été le meilleur. Le petit Lopez, bien aussi. Je n’ai pas vu un grand match, mais on a gagné avec deux très beaux buts. Ocampos, j’adore ce joueur, il faut compter sur lui à l’avenir. Mandanda, on sent que c’est fini, il est au bout du rouleau. Il va quand même falloir penser à ce poste important pour la saison prochaine. Soyons contents, il va falloir enclencher une troisième victoire contre Amiens, et on sera bien en place. On s’aperçoit finalement qu’il va falloir compter sur nos jeunes. Il faut commencer à poser une équipe pour l’avenir. Rolando, Amavi, c’est fini, par exemple… Faisons confiance aux jeunes ! », s’est exclamé, sur Le Phocéen, le célèbre supporter de l’OM, qui demande donc à Garcia de ne plus tergiverser pour façonner son onze de départ. Ce 4-4-2, avec le duo Balotelli – Germain à la pointe de l’attaque, peut effectivement porter l’OM vers l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page