Ligue 1OMRMC

OM : La peine de mort pour Thauvin, MacHardy va très loin

Très sévèrement expulsé contre Lille, Florian Thauvin a écopé de trois matchs de suspension dont un avec sursis. Il ratera donc les matchs Reims-OM et OM-Bordeaux.

Une sanction jugée comme excessive par de nombreux observateurs, à commencer par Jonathan MacHardy. Sur l’antenne de RMC Sport, le chroniqueur de l’After Foot a d’ailleurs accusé Jacques-Henri Eyraud d’être l’un des principaux responsables de cette sanction alourdie, le président marseillais n’étant pas vraiment monté au front pour défendre son joueur. Reste à savoir si cela aurait eu une incidence sur la décision finale de la commission de discipline de la LFP, ce qui est, il faut le dire, assez peu probable…

MacHardy regrette la passivité du président Eyraud

« Pourquoi pas rétablir la peine de mort pendant qu’on y est. Rien n’est jamais justifié, il paye ses propos dans le couloir (il avait traité les arbitres de clochards), mais ils n’assument pas. Il n’y a même pas carton rouge et il prend trois matchs. Le Vélodrome est suspendu à huis-clos, Eyraud n’a pas moufté. Là, Thauvin prend deux matchs et un sursis pour une faute qui n’existe pas, il ne moufte pas. Je me demande ce que fait le président, si on peut encore appeler ça un président » a expliqué le consultant, franchement agacé par la passivité de Jacques-Henri Eyraud dans ce dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page