MercatoOMRMC

OM : La teneur de la discussion Eyraud-Strootman révélée

Alors que l’Olympique de Marseille vit une bonne première partie de saison, le cas de Kevin Strootman continue de polluer les esprits.

Le terme d’accident industriel est souvent utilisé dans le monde du football et du mercato. À tort ou à raison. Mais dans le cas de Kevin Strootman, ces mots ne sont pas trop forts. Acheté pour 25 millions d’euros durant l’été 2018, l’international néerlandais pèse très lourd dans les finances de l’OM. Décevant sur le terrain, que ce soit avec Rudi Garcia ou André Villas-Boas, le milieu de 29 ans est clairement poussé dehors au sein du club phocéen. Ces derniers jours, la presse italienne a fait état d’un intérêt du Milan AC en vue du prochain mercato hivernal. Une potentielle opportunité en or pour Strootman, mais surtout pour l’OM, comme l’explique Florent Germain.

« Marseille veut alléger sa masse salariale »

« Le cas Strootman au mercato ? Déjà est-ce qu’un club serait capable d’assumer le salaire mensuel de Strootman, qui est de 650 000 euros brut ? Je ne sais pas. L’OM veut s’en séparer. L’été dernier, Eyraud avait reçu Strootman dans son bureau pour lui dire : ‘Tu as un salaire niveau Ligue des Champions, mais, nous, on ne peut pas assumer ce salaire-là sans Coupe d’Europe’. C’est un des griefs qui a été reproché à Zubizarreta par McCourt. Marseille veut alléger sa masse salariale. Cet hiver, tout le monde va lui chercher une porte de sortie. Mais si Villas-Boas perd Strootman, il veut un recrutement derrière. Il veut du renfort, même des jeunes moins chers. Et si l’OM reçoit une offre de 8-10 ME, l’OM le vend. Car de toute façon, l’OM ne récupérera même pas un tiers de cet investissement… », a balancé le correspondant de RMC à Marseille, qui annonce que l’entraîneur portugais refusera de se déplumer encore plus, alors que l’OM est enfin en course pour le podium et la Ligue des Champions…

Bouton retour en haut de la page
Fermer