OMRadio

OM : Le Champions Project est mort, vive le Calimero Project

L’Olympique de Marseille vit des heures compliquées. Le club phocéen va devoir répondre présent face à Nice afin de rassurer ses supporters.

L’OM sait que la fin du mercato ne devrait pas apporter de grands changements. Un mal pour André Villas-Boas, qui regrette le manque de profondeur et de talent de son effectif. Le Portugais espère que certains coups seront tentés, même si les caisses ne sont pas des plus remplies. Le club a en effet fait des choix contestables dans le passé, ce qui bloque aujourd’hui le projet de Frank McCourt. Un propriétaire et des dirigeants dépassés selon Virginie Phulpin.

“Villas-Boas est déjà déprimé”

Sur l’antenne d’Europe 1, l’éditorialiste n’a pas manqué de rappeler que l’OM n’avait plus de cap. “Tous les signes sont alarmants. Il est loin le Champions Project. Même au sein de l’OM, on regrette déjà cette expression parce qu’elle a fait naître des rêves que la direction est incapable de concrétiser. C’est un train de se transformer en Calimero Project. Villas-Boas est déjà déprimé alors qu’il vient d’arriver. Il se demande ce qu’il est venu faire dans cette galère. Le club a dépensé 200 millions et ils ont été mal investis. Eyraud est content que Ratcliffe ait racheté Nice mais ils ne font même pas partie des meilleures équipes. Le nombre d’abonnés a baissé. On parle de coeur, mais ils n’ont pas de pitié quant on voit le traitement réservé à Adil Rami”, a notamment indiqué Virginie Phulpin, qui ne sait vraiment pas dans quelle direction va l’OM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page