Canal+OMTV

OM : Le coupable court toujours, Philippe Carayon en pétard !

Mercredi soir, l’Olympique de Marseille a reçu une excellente nouvelle en provenance de la Commission de Discipline de la LFP.

En effet, le club phocéen a été informé qu’il ne jouerait pas à huis clos face à Amiens, samedi à 17 heures. En effet, un seul match à huis clos a été infligé à l’actuel 6e de Ligue 1 -déjà purgé contre Bordeaux-, ce qui va donc permettre aux partenaires de Mario Balotelli de retrouver leurs supporters ce week-end. Une décision somme toute logique pour Philippe Carayon. Après tout, ce n’était qu’un jet de pétard selon le journaliste de Canal Plus, qui semble minimiser l’événement.

Une décision logique selon le journaliste de Canal Plus

« L’OM s’en sort bien, oui. Cela étant, je pense que cela ne méritait pas plus. N’oublions pas qu’il ne s’agissait que d’un seul jet de pétard, d’une seule personne sur 60.000 personnes… Ils ont purgé leur match à huis clos contre les Girondins de Bordeaux, donc l’OM va retrouver son public et sa coïncidence avec la fin des tensions entre le club et ses supporters, au moment où Marseille se remet à gagner. En revanche, ce serait à désespérer que l’on ne parvienne pas à identifier l’auteur du jet de pétard lors du match contre Lille » a expliqué le chroniqueur du Late Football Club. Un simple jet de pétard qui aurait néanmoins pu avoir de grosses conséquences pour le corps arbitral, mais également pour Jordan Amavi ou Kevin Strootman, lesquels étaient proches de l’explosion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page