OMPresse

OM : Les fans ont honte, il rejette la faute sur Eyraud

L’Olympique de Marseille est déjà sous pression après son entrée ratée en Ligue 1 face à Reims. Les supporters phocéens veulent des résultats.

A Marseille, la pression est constante et André Villas-Boas va vite s’en apercevoir. L’entraîneur portugais est conscient que son groupe est perfectible et aimerait encore du renfort en cette fin de mercato. Surtout, ce qui aura déçu face aux Rémois, c’est l’attitude des joueurs olympiens, qui n’auront pas donné l’impression d’avoir tout donné sur le terrain. Les fans veulent un changement d’attitude et voir des acteurs avec de la passion. C’est du moins ce que pense l’expert Nicolas Filhol.

“Stop à la honte”

Pour le média Football Club Marseille, le consultant n’a pas fait dans la langue de bois. “Ils font deux recrues : deux mecs de 29 ans. Les supporters qui suivent l’OM doivent se dire ‘il nous avait pas dit qu’il voulait prendre des jeunes ?’. Et puis à côté de ça les supporters n’ont pas oublié la saison dernière, ils s’attendaient à autre chose en ce début de saison et c’est raté. Quand les supporters marseillais regardent ce qu’il se passe ailleurs, quand ils voient comment Lyon vend, recrute. Quand ils voient Lille, où le président Gérard Lopez se permet de faire des leçons de morale à Eyraud en notant que l’OM recopie le projet lillois… ca devient ridicule. Les supporters marseillais en ont marre d’avoir honte ! Je pense que c’est ça qui monte petit à petit, et cette défaite a tout réveillé d’un coup. S’il y avait eu un beau match avec une belle victoire, on aurait mis ça sous le tapis. Mais la communication de Eyraud est mauvaise, sa gestion a été pointée du doigt. Lui est encore en place donc on s’attendait à ce que lui aussi soit revanchard et fasse quelque chose sur le mercato et sur la nouvelle équipe. Mais le fait est que pour l’instant on ne l’a pas. Donc je comprends que l’énervement monte très vite car c’est celui de l’année d’avant”, a notamment commenté Nicolas Filhol, qui espère voir du changement face à Nantes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer