OM

OM : Mandanda maltraité, Di Meco craint les conséquences

Subitement relégué sur le banc des remplaçants à l’Olympique de Marseille, Steve Mandanda n’a eu droit à aucun traitement de faveur malgré son statut. Pour Eric Di Meco, cette gestion risque de coûter cher sur d’autres dossiers.

La hiérarchie des gardiens est désormais claire à l’Olympique de Marseille. Performant à chaque rencontre, Pau Lopez s’est définitivement installé en tant que titulaire. L’Espagnol, en plus de ses interventions décisives, possède un jeu aux pieds qui correspond au profil recherché par l’entraîneur Jorge Sampaoli. De son côté, Eric Di Meco ne conteste pas le choix du coach argentin, mais plutôt la manière. En effet, l’ancien Marseillais constate que Steve Mandanda n’a pas été traité comme une légende du club. Ce qui risque de coûter cher sur d’autres dossiers.

La conséquence Kamara

« Je trouve que le message envoyé, quand tu fais ça à Mandanda, n’est pas bon pour ton vestiaire, a prévenu le consultant sur le plateau de La Provence. Si tu es le petit Kamara, que tu regardes comment on se comporte avec une légende du club, et qu’on veut que tu prolonges, tu te dis : “Vous le traitez comme ça et vous voulez que moi je prolonge ?” Pau Lopez, j’espère bien qu’il sait faire des arrêts. Mais je n’aime pas ce que l’OM a fait à Mandanda. Je ne dis pas qu’il fallait le faire jouer. Mais quand Pau Lopez arrive, dis-lui d’aller sur le banc ou ailleurs s’il veut jouer. Mais je sais de sources sûres qu’on n’a pas été honnête avec lui. »

« On ne peut pas pleurer parce que les joueurs n’ont plus l’esprit club, parce qu’ils ne viennent à l’OM que pour s’en servir de marchepied pour aller dans un plus grand club. C’est le football, a poursuivi Eric Di Meco. Mais quand un mec te fait 600 matchs chez toi, qu’il a été champion de France, et tu le traites comme ça… Maintenant si les supporters sont contents de la manière dont a été traité Mandanda, qu’ils ne pleurent pas quand Kamara ne prolonge pas ou quand un mec se casse au bout de six mois. » Ouvert à un départ cet hiver, Steve Mandanda pourrait quitter l’OM par la petite porte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page