OM

OM : Marseille en mode survie, Mourad Aerts craint le pire

L’Olympique de Marseille s’est imposé contre Troyes ce dimanche en Ligue 1. Un succès précieux pour le club phocéen.

L’OM a dû s’employer pour venir à bout de Troyes ce dimanche en Ligue 1. Les hommes de Jorge Sampaoli ont pu profiter d’un but de Pol Lirola pour faire la différence. Mais les doutes subsistent pour un club qui n’affiche plus autant de garanties dans le jeu qu’en début de saison. Les critiques fusent sur Jorge Sampaoli et sur le rôle et placement de certains joueurs sur le terrain. Ce n’est pas Mourad Aerts qui dira le contraire.

Mourad Aerts blasé par la situation actuelle à l’OM

Sur son compte Twitter, le journaliste a donné son avis sur le sujet. “Beaucoup d’interrogations autour de l’OM actuel… La récurrence du “ce soir, il fallait gagner peu importe la manière” dans les discours est compréhensible mais inquiète lorsque l’on jette un coup d’oeil sur ces 2 derniers mois et qu’à Clermont le discours était déjà similaire. Ne reviens t-on jamais du “faut gagner peu importe” ? “De notre victoire dépend la survie”… Ou s’enfonce-t-on ensuite dans une sur-appréciation de la moindre performance en ne rehaussant jamais le curseur qualitatif pour finir par le payer. Simplement survivre. Puis il y a le cas Lirola. Meilleur en seconde période mais qui prend beaucoup de place à son insu dans cette équipe. Pas un latéral capable de défendre dans l’axe ni vraiment un ailier, je ne comprends pas les sacrifices que l’OM fait pour lui depuis plusieurs semaines. Tant il s’est relancé hier et va finir par nous apporter des centres et des appels à droite quelque soit sa position mais on aura beaucoup essayer avec lui. Comme avec Milik d’ailleurs. Peut-être faut-il en passer par là… On l’espère. Dans tous les cas, il y a urgence à retrouver de l’allant. Ça commence à faire long sur une saison… “, a notamment indiqué Mourad Aerts, qui espère voir un visage de l’OM bien différent dans les prochaines semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page