OMRMC

OM : Marseille n’a plus aucune classe, Eric Di Meco balance

L’Olympique de Marseille est actif en interne afin de recruter encore un ou deux éléments capables de faire progresser son effectif. André Villas-Boas en aurait bien besoin.

L’OM va devoir trouver des solutions concluantes afin de montrer un autre visage sur le terrain. Les hommes d’André Villas-Boas ont en effet montré des carences inquiétantes alors que la Ligue 1 n’a commencé que depuis deux journées. L’entraîneur portugais aimerait que ses dirigeants lui trouvent quelques perles rares sur le marché des transferts. Des dirigeants de plus en plus critiqués par les observateurs, qui leur reprochent notamment leur attitude avec Adil Rami, licencié. C’est notamment l’avis d’Eric Di Meco.

Di Meco agacé par la direction

Sur l’antenne d’RMC, le consultant s’est lamenté pour Adil Rami. « Je crois qu’un grand club, ce n’est pas qu’un gros budget, une grosse histoire. C’est aussi dans le comportement qu’on voit les grands clubs. Je ne sais pas si au Barça, au Real Madrid, à l’AC Milan ou à Manchester United, on a licencié un joueur comme ça pour faute grave parce qu’on voulait économiser un salaire et qu’on ne savait pas comment s’en séparer. C’est-à-dire qu’en deux ans et demi de présence au club, les nouveaux dirigeants ont déjà licencié trois joueurs, ce qui n’était pratiquement jamais arrivé avant… Je crois que ce n’est pas terrible pour l’image que tu donnes au club. La classe, j’ai compris qu’ils l’avaient laissée de côté depuis un petit moment », a déploré Eric Di Meco, qui ne reconnait plus son club de coeur.

Bouton retour en haut de la page
Fermer