OMPierre Ménès

OM : Marseille touche le fond avec Eyraud, Pierre Ménès est dépité

L’Olympique de Marseille, malgré des moyens limités sur le marché des transferts, a des ambitions élevées pour la saison prochaine. André Villas-Boas a du pain sur la planche.

Les supporters de l’OM en ont assez d’être déçus. La saison passée, les Phocéens ne se sont pas qualifiés pour de Coupe d’Europe, ce qui jouera dans le recrutement de cet été. André Villas-Boas, au courant de ce handicap, essaiera néanmoins de réaliser quelques coups peu onéreux. Mais ce qui inquiète le plus les observateurs, c’est bien le comportement du président du club, Jacques-Henri Eyraud, qui ne convainc pas lorsqu’il prend la parole. Lors d’un entretien accordé à L’Equipe, JHE n’a pas dérogé à la règle.

Pierre Ménès totalement perdu par JHE

Lors d’une chronique pour Yahoo Sport, Pierre Ménès a fait part de son inquiétude quant au futur projet marseillais. “J’ai lu l’interview de de Jacques-Henri Eyraud accordé à L’Equipe, et je me suis mis à la place des supporters de l’OM, bonjour la déprime. En même temps, est-ce qu’on peut reprocher au président de Marseille de dire la vérité aux supporters ? Oui les temps sont durs, oui il faut faire des économies, oui les salaires donnés ont été trop hauts et oui le recrutement va être certainement décevant pour beaucoup d’entre eux, mais il faut en passer par là. Peut-être qu’avec Villas-Boas, avec des joueurs plus mobilisés que la saison passée, je pense à Payet, à Luiz Gustavo, ça ira mieux. On ne sait pas et il faut se raccrocher à une forme d’espoir quel qu’il soit, parce que la situation est tristouille (…) Frank McCourt c’est pas Pinault, c’est pas le Qatar, c’est pas le Russe de Monaco… C’est vrai que sportivement on peut s’attendre à des semaines compliquées pour le club marseillais. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a plus de sous, alors évidemment le message de JHE passe mal auprès des supporters, j’ai vu les réactions (…) Au moment où on se parle le tableau n’est pas reluisant, la suite s’annonce délicate, pénible voire douloureuse. Et ce n’est pas rigolo pour l’OM, pour ses supporters, pour la ville de Marseille et ce n’est pas rigolo pour le football français qui a besoin d’un OM fort”, a déploré le journaliste, assez abasourdi.

Bouton retour en haut de la page
Fermer