OM

OM : Olivier Echouafni pointe du doigt trois Marseillais

L’Olympique de Marseille sera sur le pont ce dimanche en Coupe de France face au Cannet-Rocheville. Un match que les Phocéens devront prendre au sérieux.

L’OM a récemment repris sa place de dauphin du Paris Saint-Germain en Ligue 1. Mais le plus dur reste à faire pour des Phocéens pas toujours très réguliers. Contre le Cannet-Rocheville ce dimanche pour le compte des 32èmes de finale de la Coupe de France, les joueurs de Jorge Sampaoli devront en profiter pour enchainer et redonner de la confiance à certains joueurs en baisse de forme. Depuis quelques semaines, l’OM est en effet moins fringuant comparé au début de saison, où l’on pouvait voir des Olympiens plus libérés et frais physiquement. Une tendance d’ailleurs remarquée par Olivier Echouafni.

Olivier Echouafni conscient de la situation actuelle à l’OM

Lors d’un entretien accordé à La Provence, le consultant a en effet donné son avis sur le sujet. “L’OM a trouvé son rythme de croisière après une période difficile due à l’enchaînement des matches avec la coupe d’Europe, qu’ils ont bien géré, malgré la non-qualification. Ils doivent encore s’améliorer pour marquer, aller plus vite dans les transitions offensives. La possession c’est bien, mais il faut trouver d’autres solutions. Avec la vitesse d’Ünder, Lirola, Dieng, ils doivent plus percuter, avec Dimitri Payet à la baguette, qui amène la plus-value dans la justesse technique et la finition. Il faudra tenir physiquement, ce projet de jeu étant exigeant”, a notamment indiqué Olivier Echouafni, qui sait que ce que demande Jorge Sampaoli pourrait à terme porter préjudice physiquement aux joueurs phocéens. Réponse dans les prochaines semaines alors que l’Olympique de Marseille aura un dernier match important de Ligue 1 à jouer en 2021 dans quelques jours. Ce sera face au Stade de Reims le mercredi 22 décembre prochain au Stade Vélodrome. Attention au piège pour les Phocéens…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page