OMPierre Ménès

OM : Pierre Ménès propose à Eyraud de virer tous les joueurs

C’est une solution à la fois facile et dangereuse, mais l’Olympique de Marseille cherche de toute évidence à limoger les joueurs sur lesquels le club phocéen ne compte pas, et qu’il faut en théorie toujours payer chaque mois. Cela a été le cas avec Henri Bédimo, Rod Fanni ou Patrice Evra pour une autre raison, et tout récemment Adil Rami. Et ce dernier épisode chagrine fortement Pierre Ménès, très proche du défenseur français, et qui n’épargne pas les manigances de Jacques-Henri Eyraud. Car en poussant le raisonnement à l’extrême, le consultant de Canal+ assure que c’est la moitié de l’équipe qu’il faudrait alors virer en raison de son niveau de jeu.  

« Alors oui, je sais, Adil est mon ami, mais voyez-vous quand un ami faute je le lui dis. Alors en l’espèce, ça y est je parle comme un avocat, la sanction décidée par Jacques-Henri Eyraud est totalement disproportionnée. On ne licencie pas un employé pour un prétexte aussi futile. Le licenciement, c’est la nouvelle mode à Marseille. Après Fanni, Bedimo et Evra (oui ok, lui, c’est un cas à part), à l’OM quand on ne veut plus d’un joueur estimé trop cher et évidemment âgé, on lui indique la porte (…) Et là, c’est le moment où des supporters marseillais me font remarquer avec leur sens de la nuance habituelle que Rami a fait une saison catastrophique. C’est parfaitement exact mais ça n’a aucun rapport. Parce que si l’OM avait dû licencier tous les joueurs nuls la saison dernière, ils ne joueraient pas à onze cette saison », a déploré Pierre Ménès. Le problème, c’est qu’en plus de sa saison catastrophique, c’est l’hygiène de vie dénoncée par Rudi Garcia et une sortie non autorisée à Fort Boyard alors qu’il était blessé qui ont visiblement motivé les dirigeants marseillais à prendre cette décision radicale et contestée à l’encontre d’Adil Rami.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page