OM

OM : Pour Romain Canuti, Sampaoli n’a jamais voulu Milik

Resté sur le banc lors du succès à Lens (0-2) le week-end dernier, Arkadiusz Milik peut s’inquiéter pour la suite de la saison. D’autant que l’attaquant de l’Olympique de Marseille, d’après Romain Canuti, n’a jamais été dans les plans du coach Jorge Sampaoli.

Pour les joueurs de l’Olympique de Marseille, mieux valait faire partie de ceux qui ont contribué à la victoire à Lens samedi dernier. Les Marseillais ont livré une excellente prestation pleine de maîtrise et de sérénité face à un concurrent direct. Autant dire que Jorge Sampaoli aura tendance à s’appuyer sur les mêmes éléments pour les rencontres à venir. Une mauvaise nouvelle pour Arkadiusz Milik qui, contrairement à la recrue Cédric Bakambu, buteur pour sa première, est resté sur le banc des remplaçants. De quoi confirmer l’intuition de Romain Canuti selon laquelle l’entraîneur argentin n’a jamais voulu d’un avant-centre du profil du Polonais.

« Que Bakambu soit là ou pas, je pense que ça se serait passé de la même manière pour Milik, a réagi le journaliste du Phocéen. Je pense que Milik, dès le départ, Sampaoli n’en veut pas. Ce n’est pas sa came, ce n’est pas ce qu’il veut. Sampaoli, on peut en dire ce qu’on veut, mais ce n’est pas Bielsa dans le sens de l’autisme. C’est quelqu’un qui s’intéresse beaucoup à ce que l’on dit sur lui et sur l’équipe. Quand il est arrivé, Milik avait déjà été recruté depuis un mois. Mais c’était Arkadiusz Milik, on était tous là à dire qu’on avait un des 20 meilleurs attaquants en Europe. Donc Sampaoli s’est dit : “Bon, de toute façon j’en ai besoin pour finir 5e.” Et je rappelle que Milik avait mis 10 buts. »

« Mais après, ciao ! Milik, Sampaoli n’en veut pas, a insisté le spécialiste de l’OM. Sauf que c’est Milik, donc tu ne vas pas dire “j’en veux pas”, sinon c’est toi qui vas passer pour le caractériel. Donc il s’est dit “je le fais jouer.” Par contre, dès le moment où il peut se passer de Milik et repasser à son système avec Payet en faux numéro 9, allez Milik ciao ! Là, Milik s’est manqué contre Lille (1-1), on remarque que Sampaoli ne l’a pas loupé en conférence de presse. Il l’a mis sur le banc et ne l’a pas fait entrer. Il n’y aurait pas eu Bakambu, il aurait fait entrer Amine Harit ou un autre joueur. » Rien de très rassurant pour l’ancien Napolitain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page