OM

OM : Sampaoli et Alvaro, Romain Canuti rétablit la vérité

Parti se ressourcer en Espagne avec l’autorisation de ses supérieurs, Alvaro Gonzalez fuit le conflit avec son entraîneur Jorge Sampaoli. Mais d’après le journaliste Romain Canuti, le coach argentin n’est pas forcément son principal ennemi à l’Olympique de Marseille.

Au vu de la situation, on ne devrait plus revoir Alvaro Gonzalez cette saison. Il n’est même pas certain que le défenseur central rejoue à nouveau pour l’Olympique de Marseille. Depuis près de deux semaines, l’indésirable de Jorge Sampaoli a quitté la cité phocéenne pour se ressourcer en Espagne avec l’autorisation de ses supérieurs. Une information confirmée par l’entraîneur marseillais, agacé par le sujet.

« On doit protéger le groupe, être fort avec les joueurs que nous avons. Il faut être un groupe homogène, a répondu l’Argentin, ensuite relancé sur Alvaro Gonzalez. J’ai déjà donné ma réponse, elle était claire. Tout ce que je peux dire, c’est ce que je vous ai dit antérieurement et sincèrement. » Avant le déplacement à Saint-Etienne samedi, Jorge Sampaoli aurait préféré des questions sur les Verts au lieu de s’attarder sur son défenseur. « C’est difficile de gagner là-bas. Il y a plein de sujets qu’on pourrait aborder », a-t-il regretté. A croire que le technicien ne veut plus entendre parler de son ancien cadre.

Et pourtant, le journaliste Romain Canuti affirme que Jorge Sampaoli n’est pas forcément le principal ennemi d’Alvaro Gonzalez au sein du club. « C’est un peu un amoncellement de choses. Ce n’est pas un Alvaro Gonzalez qui a subitement changé. Mais c’est que le petit truc d’octobre, plus son comportement, plus ci, plus ça… Tout ça mis bout à bout, il s’est mis beaucoup de personnes à dos au club. Et pas seulement Jorge Sampaoli d’ailleurs, a expliqué le spécialiste du média Le Phocéen. A la limite, si ce n’était que Jorge Sampaoli… Mais maintenant, j’ai presque envie de dire que Jorge Sampaoli n’est pas son problème. Ça se joue au-dessus. » La direction négocierait en effet sa résiliation de contrat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page