OM

OM : Sampaoli recommence son délire, Denis Balbir n’est pas rassuré

L’Olympique de Marseille s’est incliné ce dimanche soir en Ligue 1 face au PSG. Les Phocéens n’auront presque rien montré offensivement.

L’Olympique de Marseille espère terminer la saison sur le podium de la Ligue 1. Pour le moment, les Phocéens sont très bien partis pour rentrer dans leur objectif. Mais la récente défaite au Parc des Princes face au PSG pose quand même quelques questions, surtout sur la gestion de l’équipe par Jorge Sampaoli. Car contre le club de la capitale, l’entraineur argentin avait décidé de ne pas titulariser d’attaquants de métier. Cela s’est ressenti sur le terrain, l’OM n’ayant eu que très peu de possibilités de se montrer dangereux, à part sur coups francs. Du côté des gardiens, Pau Lopez a été préféré à Steve Mandanda, ce qui a aussi surpris. Pour les observateurs, Sampaoli est décidément bien difficile à suivre. Denis Balbir ne dira pas le contraire.

Denis Balbir rappelle à l’ordre Jorge Sampaoli

Lors d’une chronique pour But Football Club, le journaliste a en effet donné son avis sur le sujet. “A l’OM, quand on voit les deux dernières sorties de Mandanda, le retrouver sur le banc de touche au Parc des Princes, c’est juste lunaire. Et le premier but concédé par son remplaçant hier soir ne va pas surtout pas changer les choses. A Paris, c’est la même chose : comment ne pas s’interroger sur Donnarumma lorsqu’on constate sa fébrilité sur chaque corner concédé ? Pour conclure, je pense que Sampaoli aurait intérêt parfois à changer certains de ses principes. A évoluer. Je l’ai dit, il a des résultats, c’est donc très bien. Mais qu’en sera-t-il si l’OM en a moins dans les prochaines semaines ? Pour le moment, ça fonctionne, mais attention aux lendemains qui déchantent et aux regrets éternels. En tous cas, sur ce Clasico, il est clair qu’ils sont à mettre du côté marseillais”, a notamment indiqué Denis Balbir, qui sera attentif aux prochaines sorties des Olympiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page