OM

OM : Trop collectif, Germain refuse d’être un grand attaquant

Dans l’ombre de Dario Benedetto, Valère Germain n’est toujours pas l’attaquant titulaire de l’Olympique de Marseille. Selon lui, son profil en est la principale raison.

Fausse joie pour Valère Germain. Alors qu’il pensait mettre un terme à sa disette en égalisant à Lille (victoire 2-1) dimanche dernier, l’attaquant de l’Olympique de Marseille a vu le but attribué à Reinildo contre son camp. Son compteur reste donc bloqué à deux petits buts cette saison en championnat. Rien de grave si l’on en croit l’ancien Monégasque, qui assure que les statistiques ne représentent pas sa priorité. Et selon lui, c’est justement cet état d’esprit altruiste qui l’empêche de franchir un cap dans sa carrière.

« Comment je vis le fait de ne pas être décisif ? C’est compliqué, même si on est heureux cette année parce qu’on réussit une superbe saison. Maintenant, quand on est un joueur offensif et qu’on ne marque pas, il manque toujours ce petit quelque chose qui fait la vie des attaquants, a reconnu Germain. Après, personnellement et c’est peut-être mon erreur, je ne suis pas obsédé par le fait d’être décisif. »

« C’est peut-être pour ça… »

« Parfois, après les matchs, je me dis que je reviens peut-être trop défendre, que je fais peut-être trop d’efforts pour le collectif et que je devrais peut-être rester plus devant à jouer la carotte. Mais ça n’a jamais été mon état d’esprit, a expliqué le Marseillais. C’est peut-être pour ça aussi que je ne suis pas un 9 international, mais je suis heureux de mon parcours jusqu’ici, même si c’est vrai que cette saison j’aurais aimé mettre plus de buts. Il reste 13 matchs, j’espère que ça va aller mieux. » Sinon, Germain pourra toujours améliorer sa statistique de passes décisives en L1 (3).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer