OM

OM : Un complot contre Sampaoli, La Provence réagit

Très critiqué depuis plusieurs semaines, Jorge Sampaoli n’a pas les faveurs de La Provence. Le quotidien régional n’est pas tendre avec l’entraîneur de l’Olympique de Marseille cette saison. A tel point que certains accusent le média de créer un complot contre l’Argentin. Une thèse démentie par le journaliste Alexandre Jacquin.

« Des gens attendent notre échec ». En conférence de presse mercredi, à la veille du huitième de finale aller de Ligue Europa Conférence contre le FC Bâle, Jorge Sampaoli s’est senti attendu au tournant. Pour l’entraîneur de l’Olympique de Marseille, certaines personnes espèrent que les Marseillais n’atteindront pas leurs objectifs afin de mieux les enfoncer. Mais à qui le technicien faisait-il référence ? Lui qui n’a pas donné l’identité de ses détracteurs.

Même s’il regrette la pression du Vélodrome, qui nuit selon lui aux prestations de ses joueurs, Jorge Sampaoli n’a sûrement pas ciblé ses supporters. En revanche, il n’est pas interdit de penser que l’Argentin visait les médias. Et peut-être plus particulièrement La Provence. En effet, le journal proche de l’Olympique de Marseille n’est pas tendre avec l’entraîneur phocéen, critiqué pour ses choix tactiques et sa gestion en interne. Ce traitement médiatique ne plaît pas à certains fans qui dénoncent un véritable complot contre l’ancien sélectionneur de l’Argentine.

« Quel serait l’intérêt de se séparer de lui maintenant ? »

C’est pourquoi le journaliste du quotidien régional Alexandre Jacquin a tenu à mettre les choses au clair. « Une bonne fois pour toutes : 1. Non, La Provence n’a absolument rien contre Jorge Sampaoli, a répondu le spécialiste de l’Olympique de Marseille sur Twitter. 2. Quel serait l’intérêt de se séparer de lui maintenant, et pour mettre qui ? 3. Il a un objectif à remplir (la qualification en Ligue des Champions), à lui de le remplir. » Et en cas d’échec, La Provence, comme beaucoup d’autres médias, ne se gênera pas pour accabler Jorge Sampaoli et ses joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page