La Chaîne L'EquipeOM

OM : Un rouge pour finir, Grégory Schneider consterné par Balotelli

Suite à une saison totalement blanche, l’Olympique de Marseille a tout de même réussi à terminer dans le Top 5 de la Ligue 1.

Un cinquième rang finalement anecdotique, malgré la victoire face à Montpellier vendredi (1-0), puisque seule la quatrième place était synonyme de qualification pour l’Europa League. Mais à défaut d’avoir rempli ses objectifs, Rudi Garcia a quitté le Vélodrome sur une bonne note. Au contraire de Mario Balotelli, qui est sorti par la petite porte après avoir enflammé le public marseillais pendant quelques semaines. Rentré en jeu à la 59e minute, Super Mario a fini par se faire expulser à cause d’un violent tacle par derrière sur Congré (87e). Autant dire que l’histoire entre l’OM et Balo se termine mal… Comme prévu balance Grégory Schneider.

« On a vu le fond de son âme »

« Si on regarde la saison de Balotelli, entre Nice, où il en avait plus rien à faire, et ce qu’il a fait à Marseille, avec un comportement individualiste permanent, c’est désolant. Il peut se faire expulser, c’est l’équipe qui prend, mais lui, il s’en fiche. Ce que Nice et Favre ont réussi à faire avec Balotelli en deux ans, quand c’était un joueur efficace qui portait l’équipe, c’était fort. Là, on a vu le fond de son âme. C’était un trop gros challenge pour l’OM dans une période comme ça. Et ça se solde par un échec », a détaillé, dans L’Equipe du Soir, le journaliste, pour qui Balotelli ne sera pas regretté à Marseille, surtout pour son salaire de 4 millions d’euros sur les quatre derniers mois…

Bouton retour en haut de la page
Fermer