OM

OM : Une équipe plus forte sans Payet, Sonor dézingue les mauvaises langues

L’OM a validé son ticket pour les quarts de finale de la Ligue Europa Conférence en s’imposant, par deux fois, face au FC Bâle. 

Pour la suite de la compétition, les hommes de Jorge Sampaoli devront faire face au PAOK. Logiquement, le club grec ne devrait pas opposer une adversité trop importante. Surtout si l’OM est aussi sérieux que face à Bâle. Lors de la manche retour, on a notamment vu le technicien marseillais faire tourner son XI, laissant souffler par exemple un joueur comme Dimitri Payet.

Lors de la victoire phocéenne en terre brestoise à l’occasion de la journée précédente, Jorge Sampaoli avait également fait le choix de se passer de son maître à jouer, préférant tenter de relancer un élément tel qu’Amine Harit. Un choix qui a été payant, tant le joueur prêté par Schalke s’est montré intéressant. Dès lors, des observateurs en ont profité pour tirer une conclusion : l’OM pourrait être plus fluide dans le jeu sans son Réunionnais. Une affirmation qui a mis hors de ses gonds un certain Luc Sonor. 

« C’est toujours le même discours. Il suffit qu’un joueur soit absent un ou deux matchs pour qu’on dise qu’une équipe joue mieux sans lui. Mais absolument pas. Quand Dimitri Payet est là, il attire tous les ballons et tout est centré sur lui. Mais ce n’est pas de sa faute. Ce sont ses partenaires qui veulent s’appuyer sur lui. Ils veulent passer par lui. Gerson ? Mais non ça ne le libère pas. Chacun ses caractéristiques. Ils ont des facultés différentes. C’est tout ce qu’il faut dire. Je déteste entendre dire que sans Payet, sans Benzema ou peu importe, l’équipe est libérée et joue mieux. Cela veut dire que les autres n’ont pas le droit d’être bons alors ? Il y a le jeu avec Payet et sans Payet. Ce n’est pas pour autant que je les vois meilleurs sans Payet. Combien de passes décisives Payet a fait à Milik ? », a expliqué Luc Sonor sur les ondes d’Europe 1. Et sur ce coup, l’ancien défenseur n’a pas tort. Si l’OM semble pouvoir se dépêtrer de certaines situations sans l’intervention de Payet, celui-ci se place néanmoins comme un atout qu’il serait idiot de ne pas dégainer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page