OM

OM : Une formation surcotée, Mourad Aerts relativise

L’Olympique de Marseille réalise pour le moment une saison pleine d’espoir pour ses fans. Les Phocéens espèrent notamment accrocher une place en Ligue des champions.

L’OM a alterné du bon et du moins bon depuis le début de la saison. Le club phocéen a pour ambition de terminer sur le podium, ce qui ne sera pas une mince affaire. Les hommes de Jorge Sampaoli devront faire avec l’enchainement des matchs, le Covid ou encore les blessures. Enfin, certains mouvements au mercato pourraient affecter l’équilibre de l’équipe. Surtout que certains jeunes, comme Boubacar Kamara, devraient bientôt filer entre les doigts de l’OM, lui qui est en fin de contrat. Sur Twitter, un top 10 des minots formés à l’OM au XXIéme siècle fait parler les fans et les observateurs. On peut y voir Mehdi Benatia devancer Kamara. De quoi faire réagir Mourad Aerts.

Mourad Aerts relativise le classement de l’OM

Sur son compte Twitter, le journaliste a donné son avis sur ce classement commenté. “Je vois beaucoup ce classement circuler ici avec comme argument “c’est très faible”. Alors oui, c’est très faible comparé au top 10 de Lyon par exemple voire du PSG mais… par rapport aux autres ? Beaucoup moins bon que Monaco ? Sainté ? Et autre chose, j’ai regardé vite fait les joueurs formés au LOSC (bien meilleur que celui de l’OM évidemment) mais je me suis demandé mis à part Hazard (comme Nasri), les Digne, Cabaye, Origi auraient-ils eu leur chance à l’OM ? Ou auraient-ils été catalogués joueurs bidons surcotés comme J. Ayew par exemple qui fait une carrière honorable en PL ? Ou Bocaly, champion de France avec Monaco ? On ne fait passer les jeunes en équipe 1 que dans la douleur et parce qu’on a personne que d’autres (sinon recrute, recrute, recruteeeeeeeeee !). Comme Perrin sous AVB ou Aloé, Sparagna sous Bielsa près de nous par exemple”, a notamment indiqué Mourad Aerts, qui aimerait que l’OM fasse plus confiance à certains de ses jeunes joueurs dans les prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page