OM

OM : Walid Acherchour juge l’effectif surcoté

Après un début de saison impressionnant, l’Olympique de Marseille a clairement ralenti. Rien d’étonnant selon le journaliste Walid Acherchour qui constate que l’effectif n’est pas aussi compétitif que certains le pensaient.

Au-delà du calendrier qui lui impose des adversaires plus coriaces ces derniers jours, l’Olympique de Marseille n’a plus le même rendement qu’en début de saison. La preuve, l’équipe de Jorge Sampaoli n’a remporté qu’un seul de ses huit derniers matchs toutes compétitions confondues. D’où les critiques qui commencent à s’accumuler sur l’entraîneur argentin et certaines de ses individualités. Et si les observateurs s’étaient trompés sur les Marseillais ? En effet, Walid Acherchour estime que l’effectif olympien n’offre pas tant de garanties.

« Je l’ai vu trop beau cet effectif »

« Il faut rappeler d’où vient cet effectif, a commenté le journaliste du Winamax FC. Tous les joueurs que l’on cite, ce sont soit des joueurs cramés, à la relance comme Harit qui a plongé après deux-trois bons matchs, ou inconnus au bataillon comme Luis Henrique et De la Fuente. Ce sont des joueurs qui doivent s’acclimater à un nouveau championnat comme Gerson et Luan Peres. Ce sont des joueurs qui reviennent après l’échec d’un transfert comme Caleta-Car et Kamara. Il y a Milik qui revient de blessure… »

« Je crois qu’on surestime l’effectif, a estimé le chroniqueur. Il y a de la qualité, mais peut-être que même moi, je l’ai vu trop beau cet effectif. Les trois seuls joueurs réguliers, ce sont Saliba, Guendouzi et Payet. Et même pour eux, il y avait des inconnues. Saliba revenait d’un échec à Arsenal, Guendouzi d’un échec au Hertha Berlin et Payet d’un échec de la saison dernière où on ne l’a pas vu. Il faut resituer. » Pour Walid Acherchour, la baisse de régime de l’Olympique de Marseille était presque prévisible compte tenu des limites de son groupe, contraint d’enchaîner tous les trois-quatre jours avec l’Europa League.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page