OM

OM : Walid Acherchour s’attaque au recrutement de Longoria

L’Olympique de Marseille s’est incliné face à Monaco au Stade Vélodrome ce dimanche soir en Ligue 1. Un nouveau coup dur dans la course au podium pour les hommes de Jorge Sampaoli.

L’Olympique de Marseille connaît un énorme coup d’arrêt depuis quelque temps en Ligue 1. Les Phocéens ont encore déçu ce dimanche soir face à Monaco. Une défaite qui menace encore un peu plus la place sur le podium du championnat des hommes de Jorge Sampaoli. L’ancien entraineur du FC Séville n’échappe d’ailleurs pas aux critiques. Mais plus globalement, c’est la qualité de l’équipe marseillaise qui pose question. Ce n’est pas Walid Acherchour qui dira le contraire.

Walid Acherchour fataliste sur le niveau de l’OM

Sur le plateau du Club des 5, le consultant a donné un avis cinglant sur le sujet. “Prenons cas pas cas l’histoire de ces mecs-là avant qu’ils arrivent à l’Olympique de Marseille. On parle d’une équipe qui a été chamboulée avec une dizaine de recrues qui est arrivée depuis le début de saison. Quand on regarde bien, Pau Lopez était dans une situation d’échec à la Roma. Saliba reste encore un bambin perfectible malgré son gros potentiel. Caleta-Car était perdu l’année dernière avec Villas-Boas. Luan Peres découvre le championnat et il est en train de couler. On continue sur Guendouzi qui fait une super saison mais qui joue tous les trois jours. On le voit dans le dernier geste. Gerson essaye de s’acclimater. On n’est pas content et satisfait de ses performances globales. Payet a 35 ans… Harit, toutes ses rentrées ne sont pas bonnes et il était au frigo la saison dernière. Bakambu, Under, Milik était remplaçant au Napoli quand il fallait faire des choix. Sur la profondeur, tu changes un joueur tous les trois jours. Ils devaient gagner la Coupe de France, aller loin en Europa League et être deuxièmes en championnat en faisant du beau jeu. On a peut-être vu l’effectif de l’OM plus beau qu’il ne l’est. Cela n’exonère pas non plus Sampaoli qui a ses responsabilités parce qu’il doit faire mieux”, a notamment indiqué Walid Acherchour, conscient du niveau actuel de la formation phocéenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page