OM

Rennes fait trembler Marseille, une légende de l’OM l’assure

Après la trêve internationale, la course effrénée au podium de Ligue 1 va reprendre ses droits. L’Olympique de Marseille est dans les clous, mais Rennes et Nice sont les deux principaux concurrents de l’OM.

Avec douze points d’avance, le Paris Saint-Germain, malgré une fin de saison qui s’annonce tumultueuse, est plus que bien parti pour récupérer le titre de Champion de France de Ligue 1, chipé par Lille l’an dernier. Dans la course au podium et à la Ligue des champions, en revanche, c’est beaucoup plus serré. Pour l’heure, l’Olympique de Marseille mène le bal. Mais Rennes suit à un petit point, Nice est à trois longueurs, tandis que Strasbourg et Lille, un peu plus loin, peuvent encore rêver à condition de réaliser une fin de saison monumentale. Dans les rangs olympiens, on redoute tous ces concurrents, mais peut-être les Rennais en premier lieu.

Rennes plus dangereux que Nice pour l’OM ?

Présent sur le plateau de l’émission Virage Marseille pour Le Phocéen, Josep Skoblar, ex-international yougoslave et attaquant croate aux 176 buts pour l’OM entre 1966 et 1974, a livré son sentiment. Pour lui, les hommes de Jorge Sampaoli devront parvenir à enchaîner les bons résultats s’ils veulent terminer à cette si convoitée deuxième place. Ils devront aussi se méfier de Rennes, lui aussi brillant en Ligue Europa Conférence cette saison et qui produit un jeu offensif de grande qualité.

« Ce qui manque à cette équipe (de Marseille, ndlr), c’est de la régularité. Mais c’est aussi le cas de Nice. J’ai plutôt peur de Rennes, qui ont un Croate magnifique, avec Lovro Majer. Florian Maurice, qui avait fait du bon travail à Lyon, est à Rennes maintenant et ça porte ses fruits quand on voit l’effectif. Cela se joue entre Paris, Nice, Rennes et l’OM pour les trois premières places », a notamment déclaré Skoblar. Pour rappel, Marseille se rendra à… Rennes à la mi-mai, pour le compte de la 37e et avant-dernière journée de Ligue 1. On en salive d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page